PARRA : L'OPPIDUM DES OROBIENS

Description

C'est à Parre, dans la haute vallée Seriana que vous pourrez découvrir l'histoire du peuple des Orobiens, qui s'était implanté dans les régions montagneuses autour de Bergame et dans plusieurs vallées lombardes pendant l'âge du Fer.

La ville de Parre est déjà citée (sous son nom latin Parra) par Pline l'Ancien dans son ouvrage Historia Naturalis.

Le parc archéologique Parra Oppidum degli Orobi conserve les objets issus des fouilles réalisées à distance de 3000 ans.

Le parc est reparti en deux parties : le musée Antiquarium et la zone des fouilles.

La musée présente la vie de Parre dans les temps anciens et propose une sélection d'objets issus des fouilles réalisées dans les dernières décennies.

Le visiteur peut connaître la vie de l'ancien peuple des Orobiens à Parra grâce aux objets du quotidien : les métiers, la religion, les commerces et les influences avec les peuples celtes et alpins.

La collection est composée par des vases, des ornements en bronze et en verre, des ustensiles en pierre, des monnaies ainsi que des objets faits d'os et de corne ; chaque pièce est accompagnée par une explication en italien et en anglais qui permet de la contextualiser.

Un véritable voyage dans le temps

Un espace particulier est dédié à la métallurgie, les pièces retrouvées témoignent d'une économie basée sur l'exploitation des ressources présentes dans le territoire. Parra était en effet un important centre d'échanges commerciaux au croisement des vallées et de la plaine, où l'on travaillait le cuivre, le bronze et le laiton.

Le parc permet de découvrir la vie de la ville au temps de l'âge du Fer : du XIe siècle avant J.-C. au Ve siècle après J.-C., parmi les éléments d’intérêt archéologique, l'on retrouve les vestiges des habitations de l'oppidum : des constructions de type alpin, sur plan rectangulaire, avec des fondations creusées et des murs en pierre et bois avec un étage surélevé et un toit en bois, branches ou foin.

 


Continuer

C'est à Parre, dans la haute vallée Seriana que vous pourrez découvrir l'histoire du peuple des Orobiens, qui s'était implanté dans les régions montagneuses autour de Bergame et dans plusieurs vallées lombardes pendant l'âge du Fer.

La ville de Parre est déjà citée (sous son nom latin Parra) par Pline l'Ancien dans son ouvrage Historia Naturalis.

Le parc archéologique Parra Oppidum degli Orobi conserve les objets issus des fouilles réalisées à distance de 3000 ans.

Le parc est reparti en deux parties : le musée Antiquarium et la zone des fouilles.

La musée présente la vie de Parre dans les temps anciens et propose une sélection d'objets issus des fouilles réalisées dans les dernières décennies.

Le visiteur peut connaître la vie de l'ancien peuple des Orobiens à Parra grâce aux objets du quotidien : les métiers, la religion, les commerces et les influences avec les peuples celtes et alpins.

La collection est composée par des vases, des ornements en bronze et en verre, des ustensiles en pierre, des monnaies ainsi que des objets faits d'os et de corne ; chaque pièce est accompagnée par une explication en italien et en anglais qui permet de la contextualiser.

Un véritable voyage dans le temps

Un espace particulier est dédié à la métallurgie, les pièces retrouvées témoignent d'une économie basée sur l'exploitation des ressources présentes dans le territoire. Parra était en effet un important centre d'échanges commerciaux au croisement des vallées et de la plaine, où l'on travaillait le cuivre, le bronze et le laiton.

Le parc permet de découvrir la vie de la ville au temps de l'âge du Fer : du XIe siècle avant J.-C. au Ve siècle après J.-C., parmi les éléments d’intérêt archéologique, l'on retrouve les vestiges des habitations de l'oppidum : des constructions de type alpin, sur plan rectangulaire, avec des fondations creusées et des murs en pierre et bois avec un étage surélevé et un toit en bois, branches ou foin.