SANCTUAIRE DE LA MADONNA DELLO ZUCCARELLO

Description

Son emplacement au sommet de la colline permet de bénéficier d'une vue unique sur la vallée. Facilement accessible grâce au chemin des muletiers.

Le sanctuaire de la Madonna dello Zuccarello fut fondé en 1374 par la volonté du noble Bernardo Vitalba et il est resté une propriété de la famille Vitalba jusqu'à la fin du XIXe siècle.

À l'origine il n'était qu'une simple chapelle accolée aux parois de la noble demeure, ensuite de nombreux agrandissements furent exécutés afin de lui donner son aspect actuel (une première modification au XVIe siècle et la dernière au XXe siècle).

La façade présente une grande arcade constitué de trois arcs ogivaux, l'église se compose d'un seul nef divisé en trois travées.

Parmi les chefs-d’œuvre conservés dans le sanctuaire : des fresques telle que la nativité d'Enea Salmeggia, les personnages de San Donato et San Francesco de Francesco Cavagna et, sur l'autel, la fresque de la Vierge des douleurs, œuvre dont l'auteur d'origine bergamasque reste inconnu à ce jour.

Au cours de l'année 2004, le sanctuaire fut restauré. La fête votive se célèbre le 8 août.

 


Continuer

Son emplacement au sommet de la colline permet de bénéficier d'une vue unique sur la vallée. Facilement accessible grâce au chemin des muletiers.

Le sanctuaire de la Madonna dello Zuccarello fut fondé en 1374 par la volonté du noble Bernardo Vitalba et il est resté une propriété de la famille Vitalba jusqu'à la fin du XIXe siècle.

À l'origine il n'était qu'une simple chapelle accolée aux parois de la noble demeure, ensuite de nombreux agrandissements furent exécutés afin de lui donner son aspect actuel (une première modification au XVIe siècle et la dernière au XXe siècle).

La façade présente une grande arcade constitué de trois arcs ogivaux, l'église se compose d'un seul nef divisé en trois travées.

Parmi les chefs-d’œuvre conservés dans le sanctuaire : des fresques telle que la nativité d'Enea Salmeggia, les personnages de San Donato et San Francesco de Francesco Cavagna et, sur l'autel, la fresque de la Vierge des douleurs, œuvre dont l'auteur d'origine bergamasque reste inconnu à ce jour.

Au cours de l'année 2004, le sanctuaire fut restauré. La fête votive se célèbre le 8 août.