Muraine et Tour du Galgario

Description

Bergame est célèbre dans le monde pour ses Murailles Vénitiennes, datant du XVIème siècle et encore aujourd’hui visibles dans toute leur majesté.

Vous devez savoir, cependant, que déjà à l’époque médiévale, la famille Visconti qui gouvernait sur Bergame (aussi bien que, parmi d’autres, sur Milan) fit construire les soi-disant « Muraine » : des murailles pour défendre les bourgs qui s’étaient développés au cours des siècles le long des voies principales qui connectaient la ville aux villages proches.

Cette œuvre complétait les fortifications édifiées sur les cols, où le Château de San Vigilio était le couronnement de l’apparat défensif de la ville. Le long du périmètre des Muraine s’ouvraient les six portes qui reliaient Bergame aux rues extérieures : fortifiés et doués de pont-levis sur le fossé, ces accès faisaient également fonction de contrôle péage, ils s’ouvraient le matin et se fermaient le soir.

La ceinture des Muraine comprenait aussi 31 tours carrées et une autre tour ronde ; elles furent démantelées complètement en 1901, quand l’entrée de la ville redevint libre et il n’y fut plus besoin de payer le « dazio », le péage pour l’accès.

D’ailleurs il y en reste encore un témoignage : la tour ronde du Galgario (le nom dérive de « calchera » ou « calcarium » four à chaux) qui était l’une des tours clé de ce système défensif, située dans une position stratégique parce que point de jonction de plusieurs routes principales encore aujourd’hui beaucoup utilisées. 


Continuer

Bergame est célèbre dans le monde pour ses Murailles Vénitiennes, datant du XVIème siècle et encore aujourd’hui visibles dans toute leur majesté.

Vous devez savoir, cependant, que déjà à l’époque médiévale, la famille Visconti qui gouvernait sur Bergame (aussi bien que, parmi d’autres, sur Milan) fit construire les soi-disant « Muraine » : des murailles pour défendre les bourgs qui s’étaient développés au cours des siècles le long des voies principales qui connectaient la ville aux villages proches.

Cette œuvre complétait les fortifications édifiées sur les cols, où le Château de San Vigilio était le couronnement de l’apparat défensif de la ville. Le long du périmètre des Muraine s’ouvraient les six portes qui reliaient Bergame aux rues extérieures : fortifiés et doués de pont-levis sur le fossé, ces accès faisaient également fonction de contrôle péage, ils s’ouvraient le matin et se fermaient le soir.

La ceinture des Muraine comprenait aussi 31 tours carrées et une autre tour ronde ; elles furent démantelées complètement en 1901, quand l’entrée de la ville redevint libre et il n’y fut plus besoin de payer le « dazio », le péage pour l’accès.

D’ailleurs il y en reste encore un témoignage : la tour ronde du Galgario (le nom dérive de « calchera » ou « calcarium » four à chaux) qui était l’une des tours clé de ce système défensif, située dans une position stratégique parce que point de jonction de plusieurs routes principales encore aujourd’hui beaucoup utilisées. 


À ne pas manquer dans les environs