Sanctuaire de la Madonna delle Grazie (Notre-Dame-Des-Grâces)

Description

Au pied des préalpes Orobie, dans le petit bourg d'Ardesio, s'érige l'imposant sanctuaire de la Madonna delle Grazie.

Cet exemple important d'art baroque fut construit au XVIIe siècle dans le lieu même de l'apparition de la vierge aux jeunes Maria et Catarina Salera. La fête de l'apparition tombe le 23 juin.

À l’extérieur, la structure est dotée d'un grand parvis mais son aspect est austère et contraste avec l'intérieur baroque, dont les parois sont riches en décorations, œuvres d'art et sculptures. La fresque de l'apparition est la seule faisant partie de la « stanza dei santi » à être parvenue jusqu'à nos jours. Cette chambre de la maison Salera conservait des fresques à sujet sacré qui avaient été peintes par un prêtre au XVe siècle.

L'orgue, richement décoré, est l’œuvre de l'artisan Giovanni Rogantino da Morbegno, avec ses 1345 soufflets et ses 10 registres, il est probablement l'un des plus beaux du territoire bergamasque.

Dans la crypte l'on retrouve la statue de la Vierge à l'enfant, qui est portée en procession tous les ans le 22 juin, ainsi que plusieurs dons offerts par les fidèles.
Le clocher en marbre a une hauteur de 68 mètres, trois fois la hauteur du sanctuaire.


Continuer

Au pied des préalpes Orobie, dans le petit bourg d'Ardesio, s'érige l'imposant sanctuaire de la Madonna delle Grazie.

Cet exemple important d'art baroque fut construit au XVIIe siècle dans le lieu même de l'apparition de la vierge aux jeunes Maria et Catarina Salera. La fête de l'apparition tombe le 23 juin.

À l’extérieur, la structure est dotée d'un grand parvis mais son aspect est austère et contraste avec l'intérieur baroque, dont les parois sont riches en décorations, œuvres d'art et sculptures. La fresque de l'apparition est la seule faisant partie de la « stanza dei santi » à être parvenue jusqu'à nos jours. Cette chambre de la maison Salera conservait des fresques à sujet sacré qui avaient été peintes par un prêtre au XVe siècle.

L'orgue, richement décoré, est l’œuvre de l'artisan Giovanni Rogantino da Morbegno, avec ses 1345 soufflets et ses 10 registres, il est probablement l'un des plus beaux du territoire bergamasque.

Dans la crypte l'on retrouve la statue de la Vierge à l'enfant, qui est portée en procession tous les ans le 22 juin, ainsi que plusieurs dons offerts par les fidèles.
Le clocher en marbre a une hauteur de 68 mètres, trois fois la hauteur du sanctuaire.