Église de S. Michele al pozzo bianco

Église de S. Michele al pozzo bianco

Description

Savez-vous que le très célèbre artiste du XVIème siècle Lorenzo Lotto vécut dans la « Maison du Vicaire » située à côté de cette église ? L’habitation est aujourd’hui partiellement intégrée dans le pensionnat voisin des Sœurs Ursulines ; aussi pour ce voisinage, le maître vénitien réalisa des œuvres magnifiques dans Saint Michel au Puits Blanc, parmi lesquels le cycle de fresques avec des Scènes de la vie de Marie, peint en 1525 dans la chapelle latérale sur la gauche.

Cette église est un véritable trésor si vous aimez l’art : elle garde en son intérieur quelques unes des fresques les plus anciennes de la province bergamasque, et elle constitue une leçon exceptionnelle d’histoire de la peinture locale, dès les débuts du XIIIème siècle jusqu’à la fin du XVIème.

La pierre circulaire qu’on trouve aujourd’hui sur le parvis indique le lieu où il y avait un temps l’ouverture de l’ancien puits, de couleur blanche, qui donne le nom à l’église.


L’église date de l’époque lombarde, mais elle fut rénovée plusieurs fois au cours des siècles suivants, jusqu’à la façade construite en 1915 en pierre « vivante ». De la structure originaire restent probablement seulement une partie de la crypte, du mur extérieur et peu d’autre ; ce qui reste a été reconstruit dans le XVème siècle.

Les rénovations opérées dans les années Quarante du XXème siècle ont révélé la présence d’œuvres de différents artistes d’époques haute médiévales, d’extrême qualité, même si parfois fragmentées ; à témoigner l’existence d’une église plus antique sous la structure du XVème siècle de celle actuelle ont été trouvés des peintures datant du XIIIème siècle et peut-être même avant, de distingué caractère byzantin.

Le plan de l’édifice est rectangulaire, avec un périmètre curieux, pas parfaitement rectangulaire.

En son intérieur vous pouvez voir trois chapelles : on accède à celle centrale à travers trois échelons et, des deux petites fenêtres latérales vous pouvez apercevoir la crypte au dessous, qu’on peut rejoindre à travers un escalier situé dans la deuxième travée de l’église, sur la gauche.

Continuer

Savez-vous que le très célèbre artiste du XVIème siècle Lorenzo Lotto vécut dans la « Maison du Vicaire » située à côté de cette église ? L’habitation est aujourd’hui partiellement intégrée dans le pensionnat voisin des Sœurs Ursulines ; aussi pour ce voisinage, le maître vénitien réalisa des œuvres magnifiques dans Saint Michel au Puits Blanc, parmi lesquels le cycle de fresques avec des Scènes de la vie de Marie, peint en 1525 dans la chapelle latérale sur la gauche.

Cette église est un véritable trésor si vous aimez l’art : elle garde en son intérieur quelques unes des fresques les plus anciennes de la province bergamasque, et elle constitue une leçon exceptionnelle d’histoire de la peinture locale, dès les débuts du XIIIème siècle jusqu’à la fin du XVIème.

La pierre circulaire qu’on trouve aujourd’hui sur le parvis indique le lieu où il y avait un temps l’ouverture de l’ancien puits, de couleur blanche, qui donne le nom à l’église.


L’église date de l’époque lombarde, mais elle fut rénovée plusieurs fois au cours des siècles suivants, jusqu’à la façade construite en 1915 en pierre « vivante ». De la structure originaire restent probablement seulement une partie de la crypte, du mur extérieur et peu d’autre ; ce qui reste a été reconstruit dans le XVème siècle.

Les rénovations opérées dans les années Quarante du XXème siècle ont révélé la présence d’œuvres de différents artistes d’époques haute médiévales, d’extrême qualité, même si parfois fragmentées ; à témoigner l’existence d’une église plus antique sous la structure du XVème siècle de celle actuelle ont été trouvés des peintures datant du XIIIème siècle et peut-être même avant, de distingué caractère byzantin.

Le plan de l’édifice est rectangulaire, avec un périmètre curieux, pas parfaitement rectangulaire.

En son intérieur vous pouvez voir trois chapelles : on accède à celle centrale à travers trois échelons et, des deux petites fenêtres latérales vous pouvez apercevoir la crypte au dessous, qu’on peut rejoindre à travers un escalier situé dans la deuxième travée de l’église, sur la gauche.

Accessibilité

RAGGIUNGERE:

Parcheggi:
a 200 metri (baluardo San Michele): parcheggio pubblico privo di posti auto riservati; possibilità di richiesta pass per parcheggio su sagrato San Michele al Pozzo Bianco.

Mezzi pubblici:
a 250 metri (viale delle Mura angolo via Osmano): fermata autobus linea 1; altezza gradino 17 cm; bus attrezzato con pedana manuale; larghezza marciapiede 105 cm e con passaggio in acciottolato su vua Osmano
a 300 metri (piazza Mercato delle Scarpe): Stazione Superiore della Funicolare. Il percorso pedonale di avvicinamento è in discesa (pendenza 8% su fondo in lastre di pietra e porfido a spina pesce

Percorso pedonale di avvicinamento da parcheggi e fermata bus: in salita o discesa (pendenza 8-10%) eccetto il tratto in prossimità dell'ingresso, breve ma molto ripido (oltre 20%); adeguaro per larghezza e pavimentazioni in lastre di pietra e porfido a spina pesce; privo di segnalazioni tattilo-plantari.

ENTRARE:

Ingresso in piano con due soglie di 2 cm al cancello; porta di larghezza adeguata

VISITARE:

Spazio interno in piano e percorribile; presbiterio e cappelle precedute da un gradino di 20 cm
Opere d'arte visibili, possibilità di accensione luci a pagamento all'ingresso della chiesa (altezza interruttore 150 cm)
Cripta non accessibile per presenza scala stretta e ripida

USARE IL BAGNO:

Esiste un bagno accessibile (prefabbricato) al Parcheggio del baluardo di San Michele

VALUTAZIONE SINTETICA:

persona con disabilità motoria: accessibile con accompagnatore robusto
persona con disabilità visiva: accessibile con accompagnatore

Gallery

À ne pas manquer dans les environs