Bergamo. La merveille, à deux pas d’Expo.

En plus de saisir d'un seul coup d'œil la singulière subdivision de Bergame sur deux niveaux : la ville haute et la ville basse, pour la connaître vraiment à fond dans son "cœur" historique et "populaire" il est conseillé d'en visiter les bourgs, ramification naturelle et vitale de la ville sur le col avant le développement du centre urbain.

Ces quartiers historiques, si observés sur une carte, semblent représenter une main ouverte : Borgo Canale, qui conduit de Bergame haute vers les cols et qui célèbre le berceau de Donizetti ; Bourg San Leonardo, qui de Place Pontida, articulation de rues et de zone mondaine avec boîtes de nuit et magasins, mène à la ville haute le long de rue Sant’Alessandro ; Bourg Pignolo, avec les vues élégantes des antiques demeures nobles et enfin Bourg Santa Caterina, un des lieux dans lequel respirer le climat des petits villages d'autrefois avec ateliers artisanaux et petits magasins de proximité. Presque l'autre ville, pas moins riche d'histoire et d'art et où il est possible de trouver des traces des traditions et de la vie d'autrefois.

A l'origine, avant que l'enceinte des remparts construits par Venise refermait le col en un puissant anneau de pierre, la ville s'étendait à flanc de la colline précisément à travers les bourgs, se levant le long des principaux chemins de desserte.