Théâtre Donizetti • • Visit Bergamo

Théâtre Donizetti

Description

Le Théâtre Donizetti couvre une superficie totale de 3200 mètres carrés.

La salle conserve le plan original de 1786 : elle mesure 360 mètres carrés et est capable de contenir 532 sièges (fauteuils). Les balcons, divisées en trois rangées, sont au nombre de 102 pour un total de 1154 sièges.

Vous pouvez facilement comprendre la magnificence de ce bâtiment et l'étonnement qu’il causa aux bergamasques dès qu’ils le virent se dresser à une époque où il n'y avait que de petits théâtres de bois temporaires.

Au centre de la salle un immense lampadaire de cristal étincelant avec 78 lampes est suspendu, en plus des sources de lumière des balcons.

Pour la distribution et l'harmonie du son, il peut être considéré parmi les meilleurs d’Italie. Initialement appelé « Riccardi », du nom de son constructeur, ce théâtre est cependant, surtout le lieu où les œuvres - plus de 70 ! - du grand maître bergamasque Gaetano Donizetti se sont faites connaître et apprécier par ses concitoyens.

Imaginez l'émotion de Donizetti qui est accueilli par une ovation affectueuse et sincère de l'auditoire au théâtre pendant l’œuvre L'exil de Rome. Cette consécration eu lieu en 1840 ; Donizetti mourra d'une maladie à Bergame, sa ville natale, quelques années plus tard, en 1848.


Les œuvres de Donizetti les plus représentés aujourd’hui dans les salles du monde entier sont L'Élixir d'amour, la Lucia di Lammermoor et le Don Pasquale. Fréquemment sont également mises en scène La Fille du Régiment, La Favorite, la Maria Stuarda, l’Anna Bolena, la Lucrezia Borgia et le Roberto Devereux.

Les origines

Le Théâtre Riccardi a été érigé en 1791, avec une façade de plâtre précédée par un petit porche, très différente de celle d'aujourd'hui. Après un incendie probablement commis de délibéré en 1797, il a été reconstruit et rouvert en 1800.

Histoire

En 1897, à l’occasion du centenaire de la naissance de Gaetano Donizetti, le Théâtre Riccardi prend le nom du célèbre compositeur : on effectue également des travaux qui donnent au bâtiment son aspect actuel.

Dans les années vingt de 1900, les anciennes cabanes de la Fabbrica della Fiera (Usine de la Foire) sont démolies, et, sur dessin de l’architecte Piacentini, on construit les bâtiments majestueux que vous pouvez encore voir au centre de Bergame autour du théâtre.

Après des travaux d'agrandissement et de rénovation commencés en 1958, en 1964 le théâtre rénové commence une nouvelle saison pleine de succès. 

En 1966, la Ville prévoit d’acquérir la gestion du théâtre.

En 1968, le « Donizetti » est inclus, sur mesure du gouvernement, parmi les «Théâtres de la tradition», en reconnaissance de son identité culturelle.

En 1982, naît le Festival « Donizetti et son temps», un événement qui vise à étudier et redécouvrir le grand compositeur. Le nouveau Ridotto est inauguré en 1992, lors du Festival de Donizetti, et il est également destiné à des réunions, des concerts et diverses manifestations.

Aujourd’hui

Outre au Doremix - Saison d’Opéra et de Ballet, au Donizetti vous pourrez voire toute une saison bien établie et très suivie de prose et de théâtre contemporain Altri Percorsi (Autres pistes), ainsi que de nombreuses autres initiatives de spectacle, y compris le Bergamo Internationale Jazz Festival et la saison de l'opérette.

Hôte du plus grand théâtre de la ville est le prestigieux Festival International de Piano de Brescia et Bergame organisé par l’Ente Festival Pianistico.

Curiosité

Le Théâtre a fait débuter Giuseppe Verdi, qui était en salle avec l’Ernani en 1844. La réception de la représentation, organisée par Verdi lui-même, est positive, dans un théâtre bondé par beaucoup de membres du monde artistique de l'époque.

En 1847, toujours au Riccardi, une performance mémorable de l’œuvre I Lombardi alla prima Crociata (les Lombards dans la première croisade), avec une longue ovation au célèbre chœur « O Signore dal tetto natio » (O Seigneur au toit natif), une expression du désir de liberté ressentie par tous les peuples.

Continuer

Le Théâtre Donizetti couvre une superficie totale de 3200 mètres carrés.

La salle conserve le plan original de 1786 : elle mesure 360 mètres carrés et est capable de contenir 532 sièges (fauteuils). Les balcons, divisées en trois rangées, sont au nombre de 102 pour un total de 1154 sièges.

Vous pouvez facilement comprendre la magnificence de ce bâtiment et l'étonnement qu’il causa aux bergamasques dès qu’ils le virent se dresser à une époque où il n'y avait que de petits théâtres de bois temporaires.

Au centre de la salle un immense lampadaire de cristal étincelant avec 78 lampes est suspendu, en plus des sources de lumière des balcons.

Pour la distribution et l'harmonie du son, il peut être considéré parmi les meilleurs d’Italie. Initialement appelé « Riccardi », du nom de son constructeur, ce théâtre est cependant, surtout le lieu où les œuvres - plus de 70 ! - du grand maître bergamasque Gaetano Donizetti se sont faites connaître et apprécier par ses concitoyens.

Imaginez l'émotion de Donizetti qui est accueilli par une ovation affectueuse et sincère de l'auditoire au théâtre pendant l’œuvre L'exil de Rome. Cette consécration eu lieu en 1840 ; Donizetti mourra d'une maladie à Bergame, sa ville natale, quelques années plus tard, en 1848.


Les œuvres de Donizetti les plus représentés aujourd’hui dans les salles du monde entier sont L'Élixir d'amour, la Lucia di Lammermoor et le Don Pasquale. Fréquemment sont également mises en scène La Fille du Régiment, La Favorite, la Maria Stuarda, l’Anna Bolena, la Lucrezia Borgia et le Roberto Devereux.

Les origines

Le Théâtre Riccardi a été érigé en 1791, avec une façade de plâtre précédée par un petit porche, très différente de celle d'aujourd'hui. Après un incendie probablement commis de délibéré en 1797, il a été reconstruit et rouvert en 1800.

Histoire

En 1897, à l’occasion du centenaire de la naissance de Gaetano Donizetti, le Théâtre Riccardi prend le nom du célèbre compositeur : on effectue également des travaux qui donnent au bâtiment son aspect actuel.

Dans les années vingt de 1900, les anciennes cabanes de la Fabbrica della Fiera (Usine de la Foire) sont démolies, et, sur dessin de l’architecte Piacentini, on construit les bâtiments majestueux que vous pouvez encore voir au centre de Bergame autour du théâtre.

Après des travaux d'agrandissement et de rénovation commencés en 1958, en 1964 le théâtre rénové commence une nouvelle saison pleine de succès. 

En 1966, la Ville prévoit d’acquérir la gestion du théâtre.

En 1968, le « Donizetti » est inclus, sur mesure du gouvernement, parmi les «Théâtres de la tradition», en reconnaissance de son identité culturelle.

En 1982, naît le Festival « Donizetti et son temps», un événement qui vise à étudier et redécouvrir le grand compositeur. Le nouveau Ridotto est inauguré en 1992, lors du Festival de Donizetti, et il est également destiné à des réunions, des concerts et diverses manifestations.

Aujourd’hui

Outre au Doremix - Saison d’Opéra et de Ballet, au Donizetti vous pourrez voire toute une saison bien établie et très suivie de prose et de théâtre contemporain Altri Percorsi (Autres pistes), ainsi que de nombreuses autres initiatives de spectacle, y compris le Bergamo Internationale Jazz Festival et la saison de l'opérette.

Hôte du plus grand théâtre de la ville est le prestigieux Festival International de Piano de Brescia et Bergame organisé par l’Ente Festival Pianistico.

Curiosité

Le Théâtre a fait débuter Giuseppe Verdi, qui était en salle avec l’Ernani en 1844. La réception de la représentation, organisée par Verdi lui-même, est positive, dans un théâtre bondé par beaucoup de membres du monde artistique de l'époque.

En 1847, toujours au Riccardi, une performance mémorable de l’œuvre I Lombardi alla prima Crociata (les Lombards dans la première croisade), avec une longue ovation au célèbre chœur « O Signore dal tetto natio » (O Seigneur au toit natif), une expression du désir de liberté ressentie par tous les peuples.

Da €65,00 a €85,00

STAGIONE DI ALTRI PERCORSI 2016-2017. Campagna abbonamenti

Prende il via il 23 settembre la campagna abbonamenti per la nuova Stagione di Altri Percorsi 2016-2017! Sei monologhi, altrettante prove d’attore, e uno spettacolo di una delle compagnie più amate dal pubblico bergamasco costituiscono il palinsesto della nuova Stagione di Altri Percorsi, che come sempre getta uno sguardo al mondo di oggi con un’attenzione particolare al teatro di impegno civile. Tutti gli spettacoli si svolgeranno al Teatro Sociale.

Calendario

Venerdì 11 novembre 2016

Ascanio Celestini in LAIKA

Giovedì 22 e venerdì 23 dicembre 2016

Compagnia Finzi Pasca in BIANCO SU BIANCO

Giovedì 26 gennaio 2017

Eugenio Allegri in EDIPUS

Martedì 14 e mercoledì 15 febbraio 2017

Fausto Russo Alesi in IVAN da I fratelli KARAMAZOV di Fëdor Dostoevskij

Mercoledì 8 marzo 2017 

Maria Cassi in GALATEO

Venerdì 31 marzo 2017

Shi Yang Shi in TONG MEN-G. Porta di bronzo: stesso sogno

Giovedì 20 aprile 2017

Lucilla Giagnoni in FURIOSA MENTE

 

Continuer

Prende il via il 23 settembre la campagna abbonamenti per la nuova Stagione di Altri Percorsi 2016-2017! Sei monologhi, altrettante prove d’attore, e uno spettacolo di una delle compagnie più amate dal pubblico bergamasco costituiscono il palinsesto della nuova Stagione di Altri Percorsi, che come sempre getta uno sguardo al mondo di oggi con un’attenzione particolare al teatro di impegno civile. Tutti gli spettacoli si svolgeranno al Teatro Sociale.

Calendario

Venerdì 11 novembre 2016

Ascanio Celestini in LAIKA

Giovedì 22 e venerdì 23 dicembre 2016

Compagnia Finzi Pasca in BIANCO SU BIANCO

Giovedì 26 gennaio 2017

Eugenio Allegri in EDIPUS

Martedì 14 e mercoledì 15 febbraio 2017

Fausto Russo Alesi in IVAN da I fratelli KARAMAZOV di Fëdor Dostoevskij

Mercoledì 8 marzo 2017 

Maria Cassi in GALATEO

Venerdì 31 marzo 2017

Shi Yang Shi in TONG MEN-G. Porta di bronzo: stesso sogno

Giovedì 20 aprile 2017

Lucilla Giagnoni in FURIOSA MENTE

 

da €60,00 a €168,00

STAGIONE DI PROSA 2016-2017. Campagna Abbonamenti

Prende il via il 19 ottobre la campagna abbonamenti per la nuova Stagione di Prosa 2016-2017 del Teatro Donizetti! 

La stagione maggiore si articolerà attraverso otto titoli, e vedrà in scena ancora una volta attori ed attrici importanti, regie diverse, testi che spaziano dalla drammaturgia contemporanea al teatro di tradizione.

 

Calendario

 

13-18 dicembre 2016

Natalino BalassoeFausto Russo Alesi in SMITH & WESSON

10-15 gennaio 2017

Marco BalianieLella Costa in HUMAN

19-22 gennaio 2017 | 28 febbraio e 1 marzo 2017

Paolo Rossi in MOLIÈRE: LA RECITA DI VERSAILLES

31 gennaio - 5  febbraio 2017

Anna Foglietta in LA PAZZA DELLA PORTA ACCANTO (regia Alessandro Gassmann)

7-12 febbraio 2017

Ivana Monti  in DIECI PICCOLI INDIANI …E NON NE RIMASE NESSUNO!

22-26 febbraio 2017 (domenica sera recupero del turno del martedì)

SLAVA’S SNOWSHOW

Spettacolo adatto ai bambini di età superiore agli 8 anni

 

14-19 marzo 2017

Valter Malosti e Roberta Caronia in IL BERRETTO A SONAGLI

 

4-9 aprile 2017

Neri Marcorè in QUELLO CHE NON HO

Continuer

Prende il via il 19 ottobre la campagna abbonamenti per la nuova Stagione di Prosa 2016-2017 del Teatro Donizetti! 

La stagione maggiore si articolerà attraverso otto titoli, e vedrà in scena ancora una volta attori ed attrici importanti, regie diverse, testi che spaziano dalla drammaturgia contemporanea al teatro di tradizione.

 

Calendario

 

13-18 dicembre 2016

Natalino BalassoeFausto Russo Alesi in SMITH & WESSON

10-15 gennaio 2017

Marco BalianieLella Costa in HUMAN

19-22 gennaio 2017 | 28 febbraio e 1 marzo 2017

Paolo Rossi in MOLIÈRE: LA RECITA DI VERSAILLES

31 gennaio - 5  febbraio 2017

Anna Foglietta in LA PAZZA DELLA PORTA ACCANTO (regia Alessandro Gassmann)

7-12 febbraio 2017

Ivana Monti  in DIECI PICCOLI INDIANI …E NON NE RIMASE NESSUNO!

22-26 febbraio 2017 (domenica sera recupero del turno del martedì)

SLAVA’S SNOWSHOW

Spettacolo adatto ai bambini di età superiore agli 8 anni

 

14-19 marzo 2017

Valter Malosti e Roberta Caronia in IL BERRETTO A SONAGLI

 

4-9 aprile 2017

Neri Marcorè in QUELLO CHE NON HO

À ne pas manquer dans les environs