Portes vénitiennes • • Visit Bergamo

Portes vénitiennes

Description

À l’exception de la porte de S. Agostino, les portes qui s’ouvrent dans le périmètre des Remparts Vénitiens prennent le nom d’églises voisines démolies pour faire place à l’imposante fortification.

Sur toutes les portes campait le lion de Saint-Marc, symbole de la République de Venise et de chacune partait une importante voie de raccordement aux villes limitrophes : de la porte de S. Alessandro, la route qui reliait Bergame à Lecco et Côme ; de la porte de S. Lorenzo, la route pour les villages transalpins ; de la porte de S. Agostino, la route qui reliait Bergame à la ville lagunaire et de la porte de S. Giacomo, la route pour Milan. C’est précisément cette dernière porte qui est la plus monumentale et élégante : avec son revêtement en marbre blanc, elle était visible du champ de foire (aujourd’hui Centre Piacentini).


Continuer

À l’exception de la porte de S. Agostino, les portes qui s’ouvrent dans le périmètre des Remparts Vénitiens prennent le nom d’églises voisines démolies pour faire place à l’imposante fortification.

Sur toutes les portes campait le lion de Saint-Marc, symbole de la République de Venise et de chacune partait une importante voie de raccordement aux villes limitrophes : de la porte de S. Alessandro, la route qui reliait Bergame à Lecco et Côme ; de la porte de S. Lorenzo, la route pour les villages transalpins ; de la porte de S. Agostino, la route qui reliait Bergame à la ville lagunaire et de la porte de S. Giacomo, la route pour Milan. C’est précisément cette dernière porte qui est la plus monumentale et élégante : avec son revêtement en marbre blanc, elle était visible du champ de foire (aujourd’hui Centre Piacentini).