Murailles Vénitiennes et Unesco • • Visit Bergamo

Murailles Vénitiennes et Unesco

Description

Bergame ne serait pas la même sans ses imposantes Murailles vénitiennes : plus de six kilomètres de périmètre, lieu de promenades romantiques, théâtre de merveilleux couchers de soleil, elles gardent depuis plus de quatre siècles, la beauté de Città Alta.

La valeur artistique et culturelle inestimable des Murailles est également témoignée par leur candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO, un chemin commencé en 2007 et maintenant à ses étapes finales.

Elles ont été construites à partir de 1561 par la République de Venise pour limiter les attaques ennemies, mais l'Histoire fut bienveillante, peut-être touchée par cette remarquable beauté, et elle voulut qu'elle ne subisse jamais de sièges.

De cette façon heureusement elles se sont conservées presque intactes jusqu’à nos jours. Elles se composent de 14 bastions, 2 plates-formes, 100 ouvertures pour les canons, 2 poudrières, 4 portes, auquel s’ajoute tout le monde souterrain complexe de sorties, de passages et de tunnels : ne manquez pas l'occasion de marcher à l'intérieur des Murailles et de visiter les canonnières de Saint Michel et Saint Giovanni !


Pour réaliser les Murailles plus de 250 bâtiments ont été démolis, dont 8 religieux, parmi lesquels également la cathédrale de Sant’Alessandro et le monastère dominicain de Santo Stefano : c’était cela la raison des huit excommunications lancées pendant les travaux.

De nombreux travailleurs ont été employés dans leur construction, sous la direction des architectes vénitiens et bergamasques, en raison de la taille et de la grandeur de l’édification.

La candidature du site au patrimoine mondial de l'UNESCO situe les Murailles parmi le site sériel et transnational de « Les ouvrages de défense vénitiennes entre le XVe et XVIIe siècle ».

Il s’agit d’un système de valorisation des fortifications et des ouvrages de défense construites par la République de Venise entre les XVe et XVIIe siècles, harmonisée entre elles et reliés par un fil idéal.

Curiosité:

Certaines parties des fortifications étaient déjà présente à l'époque romaine, documentées au XVIIIe siècle : des traces sont toujours visibles en via Vàgine, sous le couvent de Santa Grata et sur la gauche du Viale delle Mura à l'ouest de la route du funiculaire (l'ancienne Via degli Anditi). Ces vestiges, du début du XVIe siècle étaient en déclin extrême et sont presque complètement remplacés par l’œuvre nouvelle. À la fin des travaux, le périmètre de la fortification devint complètement nouveau et ne comprenait pas une seule partie des travaux de défense précédents.

Continuer

Bergame ne serait pas la même sans ses imposantes Murailles vénitiennes : plus de six kilomètres de périmètre, lieu de promenades romantiques, théâtre de merveilleux couchers de soleil, elles gardent depuis plus de quatre siècles, la beauté de Città Alta.

La valeur artistique et culturelle inestimable des Murailles est également témoignée par leur candidature au patrimoine mondial de l'UNESCO, un chemin commencé en 2007 et maintenant à ses étapes finales.

Elles ont été construites à partir de 1561 par la République de Venise pour limiter les attaques ennemies, mais l'Histoire fut bienveillante, peut-être touchée par cette remarquable beauté, et elle voulut qu'elle ne subisse jamais de sièges.

De cette façon heureusement elles se sont conservées presque intactes jusqu’à nos jours. Elles se composent de 14 bastions, 2 plates-formes, 100 ouvertures pour les canons, 2 poudrières, 4 portes, auquel s’ajoute tout le monde souterrain complexe de sorties, de passages et de tunnels : ne manquez pas l'occasion de marcher à l'intérieur des Murailles et de visiter les canonnières de Saint Michel et Saint Giovanni !


Pour réaliser les Murailles plus de 250 bâtiments ont été démolis, dont 8 religieux, parmi lesquels également la cathédrale de Sant’Alessandro et le monastère dominicain de Santo Stefano : c’était cela la raison des huit excommunications lancées pendant les travaux.

De nombreux travailleurs ont été employés dans leur construction, sous la direction des architectes vénitiens et bergamasques, en raison de la taille et de la grandeur de l’édification.

La candidature du site au patrimoine mondial de l'UNESCO situe les Murailles parmi le site sériel et transnational de « Les ouvrages de défense vénitiennes entre le XVe et XVIIe siècle ».

Il s’agit d’un système de valorisation des fortifications et des ouvrages de défense construites par la République de Venise entre les XVe et XVIIe siècles, harmonisée entre elles et reliés par un fil idéal.

Curiosité:

Certaines parties des fortifications étaient déjà présente à l'époque romaine, documentées au XVIIIe siècle : des traces sont toujours visibles en via Vàgine, sous le couvent de Santa Grata et sur la gauche du Viale delle Mura à l'ouest de la route du funiculaire (l'ancienne Via degli Anditi). Ces vestiges, du début du XVIe siècle étaient en déclin extrême et sont presque complètement remplacés par l’œuvre nouvelle. À la fin des travaux, le périmètre de la fortification devint complètement nouveau et ne comprenait pas une seule partie des travaux de défense précédents.