Libreria Fantasia

Libreria Fantasia

Description

« Quand j'étais petite, à la maison, dans le bureau de mon père, il y avait une énorme bibliothèque ».

« Je passais mon temps là, et j'avais libre accès à tout. Je lisais des livres sur l'astronomie, la politique et même des encyclopédies ».

Avec le Distretto Urbano del Commercio nous avons rencontré Laura Togni, qui pendant treize ans et demi fut la libraire du Borgo Santa Caterina, pour nous raconter l'histoire de son activité.

Un choix courageux, le sien : ancienne directrice administrative d'une grande multinationale de la région, mère de deux enfants, elle a décidé en 2005 de quitter sa zone de confort - cet espace sûr auquel nous nous accrochons souvent pour ne pas déstabiliser ou inquiéter notre entourage - et a commencé à faire le travail que son cœur avait choisi depuis longtemps : lire des livres.

Pour elle, le livre et la lecture ne sont presque jamais une affaire intime, mais surtout un partage qui commence dès l'instant où vous entrez dans une librairie pour faire un cadeau, et vous posez les premières questions à votre libraire.

« Quelle est la personne à qui je vais offrir ce livre ? Parce que le cadeau n'est pas seulement l'objet en lui-même, mais plutôt ce qu'il signifiera ».

Si vous donnez un livre à quelqu'un de très triste, vous devez d'abord penser à ce qu'il faut pour le rendre moins triste ou comment le guérir même juste un peu.

« Je ne suis pas une libraire facile - ajoute Laura avec la douceur des personnes qui ont l'habitude de parler aux enfants - je consacre beaucoup de temps à savoir qui sera le destinataire de tel ou tel livre, car je sais qu'après l'avoir lu, il pourra prendre le temps de l'intérioriser. Et c'est ça qui apportera le vrai gain de la lecture ».

Car il ne fait aucun doute qu'un livre peut vous changer, vous submerger, vous transformer, et que tout ça se passe en un seul moment intense d'émerveillement.

Et, pour cultiver cette précieuse capacité d'émerveillement, Laura organise depuis des années des moments de lecture à haute voix pour les enfants et pas seulement. « Parce que l'émerveillement est pour la vie et nous en avons tous besoin, surtout les adultes ! »

« Quand on lit à haute voix à quelqu'un, on se met à nu, on laisse résonner nos émotions, et c'est là que commence vraiment le moment de partage avec l'autre, l'échange mutuel. C'est pourquoi - nous dit-elle - il est si important que chez soi nous lisions encore des histoires à haute voix aux enfants. Le plus tôt vous commencerez, le mieux ce sera. Et il est évidemment nécessaire d'éteindre téléphones portables et tablettes »

Laura consacre une bonne partie de son temps à choisir des livres à commercialiser. Chacun est examiné avec attention en échangeant des avis avec d'autres libraires, même sur les réseaux sociaux. « Oui, c'est le bon côté de Facebook ! » dit-elle avec un sourire.

Alors, dans la petite librairie du Borgo Santa Caterina, on entre pour "jeter un œil" et on s'égare dans le monde merveilleux des livres exposés ou laissés ouverts, à disposition de tous, sur la petite table dédiée à ceux qui ne peuvent vraiment pas attendre d'arriver chez eux pour commencer leur aventure.

« Nous voulons préparer des lecteurs de plus en plus évolués – explique-t-elle - c'est-à-dire ceux qui commencent à se familiariser avec les histoires depuis leur berceau et qui savent déjà choisir leurs livres vers l'âge de huit/neuf ans ».

Ils entrent, regardent, lisent quelques lignes et décident.

En feuilletant délicatement les pages d'un album, elle nous raconte que le jour de l'inauguration de la librairie, deux petites sœurs - petites-filles d'un commerçant du quartier - s'étaient assises par terre jusqu'à l'heure de la fermeture. La grande lisait pour la petite.

C'est une habitude qu'elles ont gardée pendant toute leur enfance et leur adolescence.

Et même aujourd'hui, elles viennent au moins une fois par an pour dire bonjour et donner un coup de main lors des fêtes de Noël.

D'abord lectrices, ensuite jeunes libraires

Avec Laura, il y a Franca, compagne de voyage depuis le premier jour, "pilier et grande experte" de la librairie.

Dans les photographies faites à la librairie elles ont l'air fines comme les pages d'un livre, aussi intenses que les mots écrits et aussi aimables que ceux qui sont dits et chuchotés à haute voix.

La Libreria Fantasia est un lieu accueillant, de ceux qu'il est bon de fréquenter avec assiduité : elle nourrit l'émerveillement.


Continuer

« Quand j'étais petite, à la maison, dans le bureau de mon père, il y avait une énorme bibliothèque ».

« Je passais mon temps là, et j'avais libre accès à tout. Je lisais des livres sur l'astronomie, la politique et même des encyclopédies ».

Avec le Distretto Urbano del Commercio nous avons rencontré Laura Togni, qui pendant treize ans et demi fut la libraire du Borgo Santa Caterina, pour nous raconter l'histoire de son activité.

Un choix courageux, le sien : ancienne directrice administrative d'une grande multinationale de la région, mère de deux enfants, elle a décidé en 2005 de quitter sa zone de confort - cet espace sûr auquel nous nous accrochons souvent pour ne pas déstabiliser ou inquiéter notre entourage - et a commencé à faire le travail que son cœur avait choisi depuis longtemps : lire des livres.

Pour elle, le livre et la lecture ne sont presque jamais une affaire intime, mais surtout un partage qui commence dès l'instant où vous entrez dans une librairie pour faire un cadeau, et vous posez les premières questions à votre libraire.

« Quelle est la personne à qui je vais offrir ce livre ? Parce que le cadeau n'est pas seulement l'objet en lui-même, mais plutôt ce qu'il signifiera ».

Si vous donnez un livre à quelqu'un de très triste, vous devez d'abord penser à ce qu'il faut pour le rendre moins triste ou comment le guérir même juste un peu.

« Je ne suis pas une libraire facile - ajoute Laura avec la douceur des personnes qui ont l'habitude de parler aux enfants - je consacre beaucoup de temps à savoir qui sera le destinataire de tel ou tel livre, car je sais qu'après l'avoir lu, il pourra prendre le temps de l'intérioriser. Et c'est ça qui apportera le vrai gain de la lecture ».

Car il ne fait aucun doute qu'un livre peut vous changer, vous submerger, vous transformer, et que tout ça se passe en un seul moment intense d'émerveillement.

Et, pour cultiver cette précieuse capacité d'émerveillement, Laura organise depuis des années des moments de lecture à haute voix pour les enfants et pas seulement. « Parce que l'émerveillement est pour la vie et nous en avons tous besoin, surtout les adultes ! »

« Quand on lit à haute voix à quelqu'un, on se met à nu, on laisse résonner nos émotions, et c'est là que commence vraiment le moment de partage avec l'autre, l'échange mutuel. C'est pourquoi - nous dit-elle - il est si important que chez soi nous lisions encore des histoires à haute voix aux enfants. Le plus tôt vous commencerez, le mieux ce sera. Et il est évidemment nécessaire d'éteindre téléphones portables et tablettes »

Laura consacre une bonne partie de son temps à choisir des livres à commercialiser. Chacun est examiné avec attention en échangeant des avis avec d'autres libraires, même sur les réseaux sociaux. « Oui, c'est le bon côté de Facebook ! » dit-elle avec un sourire.

Alors, dans la petite librairie du Borgo Santa Caterina, on entre pour "jeter un œil" et on s'égare dans le monde merveilleux des livres exposés ou laissés ouverts, à disposition de tous, sur la petite table dédiée à ceux qui ne peuvent vraiment pas attendre d'arriver chez eux pour commencer leur aventure.

« Nous voulons préparer des lecteurs de plus en plus évolués – explique-t-elle - c'est-à-dire ceux qui commencent à se familiariser avec les histoires depuis leur berceau et qui savent déjà choisir leurs livres vers l'âge de huit/neuf ans ».

Ils entrent, regardent, lisent quelques lignes et décident.

En feuilletant délicatement les pages d'un album, elle nous raconte que le jour de l'inauguration de la librairie, deux petites sœurs - petites-filles d'un commerçant du quartier - s'étaient assises par terre jusqu'à l'heure de la fermeture. La grande lisait pour la petite.

C'est une habitude qu'elles ont gardée pendant toute leur enfance et leur adolescence.

Et même aujourd'hui, elles viennent au moins une fois par an pour dire bonjour et donner un coup de main lors des fêtes de Noël.

D'abord lectrices, ensuite jeunes libraires

Avec Laura, il y a Franca, compagne de voyage depuis le premier jour, "pilier et grande experte" de la librairie.

Dans les photographies faites à la librairie elles ont l'air fines comme les pages d'un livre, aussi intenses que les mots écrits et aussi aimables que ceux qui sont dits et chuchotés à haute voix.

La Libreria Fantasia est un lieu accueillant, de ceux qu'il est bon de fréquenter avec assiduité : elle nourrit l'émerveillement.


À ne pas manquer dans les environs

Dimore Design 2020 "Designers for Bergamo"

Afficher toutes les dates

POLENTONE

Ti Bergamo

Du 1 octobre 2020 au 14 février 2021

Ti Bergamo

Via San Tomaso, 53, 24121 Bergamo, Bergamo

Residenza del Borgo

Bourg Santa Caterina

Enoteca ZANINI Osteria

30M2BG (Casa Vacanze Scrano)

Casa Giovanni

  • Via Guglielmo Longo, 8, 24124 Bergamo, Bergamo
SANCTUAIRE DE LA BEATA VERGINE ADDOLORATA
Eglise de S. Nicolò ai Celestini

Tijuana

Voyages d’Eau à l'Académie Carrara

Du 6 avril 2017 au 31 décembre 2022