Mercatino Michela

Mercatino Michela

Description

Le Mercatino Michela est l'un de ces endroits bien connus de ceux qui fréquentent le centre-ville et le quartier des Cinque vie. Il suffit d'attendre à l'abribus au bout de la Via Zambonate et de lever les yeux pour voir les petites fenêtres sur lesquelles se détachent les enseignes vertes de cette boutique originale ouverte depuis 1991.

Celle qui en est à l'origine se nomme Ilde Montanari – appelée par tout le monde Michela - que nous avons rencontré avec le Distretto Urbano del Commercio, pour connaître l'histoire de son activité.

Michela a choisi Bergame pour ouvrir son magasin : « J'avais travaillé pendant trois ans à Milan, toujours dans le secteur des vêtements d'occasion, et je cherchais un endroit pour créer ma propre boutique. J'étais allée en repérage à Brescia et à Vérone, mais quand je suis arrivée à Bergame, j'ai été enchantée par son charme, je me suis donc arrêtée ici ».

L'histoire de Michela commence à Tarente peu après avoir terminé ses études d'art : « Je voulais continuer à étudier et m'inscrire à la fac. d'architecture, mais pour cela j'aurais dû déménager et à l'époque ma mère ne voulait pas ».

Concrète et audacieuse, avec une certaine passion pour les vêtements, elle a commencé à concevoir et à créer sa première ligne de mode. Sa détermination et son talent - ainsi que l'amour pour son mari - la conduisent alors à Milan où, pendant trois ans, elle est responsable d'une boutique de vêtements de marque située sur la Via della Spiga, au cœur du triangle d'or de la ville.

C'est au cours de ces années que Michela développe une grande expertise : la capacité de reconnaître la qualité des vêtements (sacs, chaussures et vêtements) et les caractéristiques uniques des créations de haute couture. Aujourd'hui, on pourrait dire qu'elle a "un œil absolu" pour reconnaître les contrefaçons et les copies à la volée.

« L'attention doit être portée sur les tissus, les colles et les détails. Certains vêtements de haute couture ont souvent des codes aussi », explique-t-elle, en nous montrant quelques sandales Valentino très élégantes avec des gestes sûrs mais délicats, comme si elle manipulait des œuvres d'art.

La mode est pour elle une forme d'art vouée au beau et, à ce titre, elle doit être accessible à tous. D'où l'idée de vendre des vêtements et des accessoires d'occasion pour donner à chacun la possibilité de réaliser le rêve d'un vêtement de créateur, qu'il s'agisse d'Armani, de Gucci, de Caovilla ou de Chanel et de se sentir un peu comme Carrie Bradshaw de Sex And the City avec ses Manolo Blahnik.

Au premier étage du magasin, les robes de cérémonie sont les reines et il n'est pas rare de retrouver des tenues vue récemment sur le tapis rouge de Cannes ou lors des défilés des fashion week du monde entier.

Michela reprends les vêtements et les accessoires des défilés de mode ou des particuliers et, après une estimation minutieuse, elle les revend pour que quelqu'un d'autre puisse en profiter « J'aime l'idée de donner une seconde vie aux choses et d'aider les gens à réaliser leurs rêves ».

Les gens se séparent d'un vêtement de marque pour différentes raisons : il y a ceux qui s'en lassent, ceux qui ne peuvent pas utiliser la même robe à plusieurs reprises, ceux qui ont reçu un mauvais cadeau et ceux qui partagent avec Michela l'idée de mettre un peu de magie en circulation.

Inutile de vous cacher que nous aurions aimé découvrir de curieuses anecdotes et peut-être quelques ragots, mais Michela - Mme Montanari – est discrète et tient à garder ses secrets, confirmant ainsi son professionnalisme.

Enfin, elle nous a ouvert les portes de l'espace dédié aux robes de mariée - celles que nous regardons habituellement dans les magazines sur papier glacé et qui, ici, deviennent accessibles pour beaucoup - et là, elle nous a offert son plus grand sourire : « nous habillons les mariés pour leur premier, deuxième, troisième mariage et maintenant aussi les couples qui se pacsent. Les voir heureux et excités dans leur tenue de rêve qu'ils n'auraient jamais imaginé pouvoir s'offir est la plus grande émotion pour moi ».

La sobriété - que la mode néglige parfois - trouve ici sa place dans les méthodes et le projet d'économie circulaire de Michela et de son marché.


Continuer

Le Mercatino Michela est l'un de ces endroits bien connus de ceux qui fréquentent le centre-ville et le quartier des Cinque vie. Il suffit d'attendre à l'abribus au bout de la Via Zambonate et de lever les yeux pour voir les petites fenêtres sur lesquelles se détachent les enseignes vertes de cette boutique originale ouverte depuis 1991.

Celle qui en est à l'origine se nomme Ilde Montanari – appelée par tout le monde Michela - que nous avons rencontré avec le Distretto Urbano del Commercio, pour connaître l'histoire de son activité.

Michela a choisi Bergame pour ouvrir son magasin : « J'avais travaillé pendant trois ans à Milan, toujours dans le secteur des vêtements d'occasion, et je cherchais un endroit pour créer ma propre boutique. J'étais allée en repérage à Brescia et à Vérone, mais quand je suis arrivée à Bergame, j'ai été enchantée par son charme, je me suis donc arrêtée ici ».

L'histoire de Michela commence à Tarente peu après avoir terminé ses études d'art : « Je voulais continuer à étudier et m'inscrire à la fac. d'architecture, mais pour cela j'aurais dû déménager et à l'époque ma mère ne voulait pas ».

Concrète et audacieuse, avec une certaine passion pour les vêtements, elle a commencé à concevoir et à créer sa première ligne de mode. Sa détermination et son talent - ainsi que l'amour pour son mari - la conduisent alors à Milan où, pendant trois ans, elle est responsable d'une boutique de vêtements de marque située sur la Via della Spiga, au cœur du triangle d'or de la ville.

C'est au cours de ces années que Michela développe une grande expertise : la capacité de reconnaître la qualité des vêtements (sacs, chaussures et vêtements) et les caractéristiques uniques des créations de haute couture. Aujourd'hui, on pourrait dire qu'elle a "un œil absolu" pour reconnaître les contrefaçons et les copies à la volée.

« L'attention doit être portée sur les tissus, les colles et les détails. Certains vêtements de haute couture ont souvent des codes aussi », explique-t-elle, en nous montrant quelques sandales Valentino très élégantes avec des gestes sûrs mais délicats, comme si elle manipulait des œuvres d'art.

La mode est pour elle une forme d'art vouée au beau et, à ce titre, elle doit être accessible à tous. D'où l'idée de vendre des vêtements et des accessoires d'occasion pour donner à chacun la possibilité de réaliser le rêve d'un vêtement de créateur, qu'il s'agisse d'Armani, de Gucci, de Caovilla ou de Chanel et de se sentir un peu comme Carrie Bradshaw de Sex And the City avec ses Manolo Blahnik.

Au premier étage du magasin, les robes de cérémonie sont les reines et il n'est pas rare de retrouver des tenues vue récemment sur le tapis rouge de Cannes ou lors des défilés des fashion week du monde entier.

Michela reprends les vêtements et les accessoires des défilés de mode ou des particuliers et, après une estimation minutieuse, elle les revend pour que quelqu'un d'autre puisse en profiter « J'aime l'idée de donner une seconde vie aux choses et d'aider les gens à réaliser leurs rêves ».

Les gens se séparent d'un vêtement de marque pour différentes raisons : il y a ceux qui s'en lassent, ceux qui ne peuvent pas utiliser la même robe à plusieurs reprises, ceux qui ont reçu un mauvais cadeau et ceux qui partagent avec Michela l'idée de mettre un peu de magie en circulation.

Inutile de vous cacher que nous aurions aimé découvrir de curieuses anecdotes et peut-être quelques ragots, mais Michela - Mme Montanari – est discrète et tient à garder ses secrets, confirmant ainsi son professionnalisme.

Enfin, elle nous a ouvert les portes de l'espace dédié aux robes de mariée - celles que nous regardons habituellement dans les magazines sur papier glacé et qui, ici, deviennent accessibles pour beaucoup - et là, elle nous a offert son plus grand sourire : « nous habillons les mariés pour leur premier, deuxième, troisième mariage et maintenant aussi les couples qui se pacsent. Les voir heureux et excités dans leur tenue de rêve qu'ils n'auraient jamais imaginé pouvoir s'offir est la plus grande émotion pour moi ».

La sobriété - que la mode néglige parfois - trouve ici sa place dans les méthodes et le projet d'économie circulaire de Michela et de son marché.


À ne pas manquer dans les environs

C'ERA UNA VOLTA

B&B Bonne Nuit!

Bourg San Leonardo

B. LOFT

Bike Up 2021

Du 22 octobre 2021 au 24 octobre 2021

Bike Up 2021

Sentierone, 24121 Bergamo, Bergamo
Le quadrilatère du shopping made in Bergamo

BOTEGA CAFFÈ CACAO

VASINIKO’

D’INCANTO (COMME UN ENCHANTEMENT) - La réouverture du Teatro Donizetti après restauration

Du 28 mai 2021 au 25 juin 2021

D’INCANTO (COMME UN...

P.za Camillo Benso Conte di Cavour, 15, 24121 Bergamo, Bergamo
Il Mercato della Terra – Le Marché de la terre de Bergame

Afficher toutes les dates

Il Mercato della Terra – Le...

Sentierone, 24121 Bergamo, Bergamo

sky line home

Salle Greppi