MAISON PALENI

Description

Située au carrefour entre la place de la gare et l’actuel boulevard Papa Giovanni XXIII, où il y a seulement quelques décennies le chemin de fer était arrivé et le long boulevard avait été ouvert, la maison Paleni était au centre d’une zone en plein développement. Une modernité qui peut s’apercevoir aussi dans le rappel au style international de la décoration, uni quand-même au caractère personnel de l’architecte, Virginio Muzio, et à la famille du commanditaire.


Construite entre 1902 et 1904, elle se distingue par ses décorations en ciment qui en animent la façade. Au premier étage vous pouvez noter la forme de ligne courbe des vitrines et surtout les plus petites ouvertures au dessus d’elles, les putti en style néo-renaissance de l’ornement et les raisins qui décorent le balcon. Aux étages supérieurs des cadres sculptés embellissent les fenêtres, et sur les côtés deux lésènes avec des têtes féminines et des inscriptions encadrent la façade. Des éléments d’Art Nouveau s’entremêlent à des rappels du passé et à des inscriptions, dans une composition unique. Les décorations en ciment furent faites par l’Entreprise Paleni, qui réalisa aussi les sculptures de la façade de l’Église de S. Maria delle Grazie, à la fin du boulevard. 

Continuer

Située au carrefour entre la place de la gare et l’actuel boulevard Papa Giovanni XXIII, où il y a seulement quelques décennies le chemin de fer était arrivé et le long boulevard avait été ouvert, la maison Paleni était au centre d’une zone en plein développement. Une modernité qui peut s’apercevoir aussi dans le rappel au style international de la décoration, uni quand-même au caractère personnel de l’architecte, Virginio Muzio, et à la famille du commanditaire.


Construite entre 1902 et 1904, elle se distingue par ses décorations en ciment qui en animent la façade. Au premier étage vous pouvez noter la forme de ligne courbe des vitrines et surtout les plus petites ouvertures au dessus d’elles, les putti en style néo-renaissance de l’ornement et les raisins qui décorent le balcon. Aux étages supérieurs des cadres sculptés embellissent les fenêtres, et sur les côtés deux lésènes avec des têtes féminines et des inscriptions encadrent la façade. Des éléments d’Art Nouveau s’entremêlent à des rappels du passé et à des inscriptions, dans une composition unique. Les décorations en ciment furent faites par l’Entreprise Paleni, qui réalisa aussi les sculptures de la façade de l’Église de S. Maria delle Grazie, à la fin du boulevard.