Sagrestie di Alzano Lombardo

Description

C’est l'architecte de la cathédrale de Milan, Gerolamo Quadrio, qui conçut les trois sacristies gardés dans la Basilique de Saint Martin. Maîtrise rare et puissance expressive caractérisent tous les locaux: en entrant dans la première directement de l'église, vous serez immédiatement submergés d’une cascade de stucs et de fresques du XVIIIe siècle, d’un décor dense et redondant, et de marqueteries et sculptures œuvre des Fantoni et des Caniana, deux grandes familles d'artistes de l’époque.

Les thèmes des motifs ornementaux sont nombreux : des épisodes de l’Évangile et des histoires du Nouveau et de l’Ancien Testament, à des putti, des masques, des décors végétaux tels que branches, fruits et feuilles entrelacées, des paysages idylliques. Le temps que vous passerez à les admirer ne sera pas gaspillé!

Sur une plaque à l'entrée de la deuxième sacristie se dresse l'inscription "SACRA DECENT SACROS, SACRIS PENETRALIA PANDO SACRUM NON SACER HAUT TENET INIRE LOCUM" (« les lieux sacrés conviennent aux personnes sacrées. À ceux qui sont sacrés, j’entrouvre ce lieu réservée.
Celui qui n’est pas sacré n’ose pas rentrer dans ce lieu sacré »). La chambre était en fait conçue seulement pour les prêtres: la phrase pourtant sonne aussi comme une exhortation générale pour se purifier du péché avant d'entrer dans des lieux d'une beauté telle qu'elle semble divine. Êtes-vous prêts?


Les plans de la sacristie sont en « L inversé » : sur le côté court s’ouvre la première sacristie, la deuxième est sur ​​la jointure entre les deux segments et la troisième se déroule sur le côté long, pour ensuite se connecter au Musée d' Art Sacré.

Le décor et le mobilier des trois sacristies ont été achevés en un peu plus d’une quinzaine d’années, mais les suggestions stylistiques des trois locaux paraissent très différentes, témoignant de la succession de deux époques historiques et artistiques : de la solennité du baroque à la laïcité du rococo.

La première sacristie est rectangulaire : vos regards seront attirés par les trois niches divisant les cloisons et hébergeant six grands placards finement usinés par Fantoni.

Dans la deuxième sacristie, vous serez émerveillés par la marqueterie épaisse des agenouilloirs et des commodes pour déposer les vêtements des prêtres.

La troisième sacristie enfin héberge un coffre avec un dossier qui se répète quarante fois: essayez de les compter !

Continuer

C’est l'architecte de la cathédrale de Milan, Gerolamo Quadrio, qui conçut les trois sacristies gardés dans la Basilique de Saint Martin. Maîtrise rare et puissance expressive caractérisent tous les locaux: en entrant dans la première directement de l'église, vous serez immédiatement submergés d’une cascade de stucs et de fresques du XVIIIe siècle, d’un décor dense et redondant, et de marqueteries et sculptures œuvre des Fantoni et des Caniana, deux grandes familles d'artistes de l’époque.

Les thèmes des motifs ornementaux sont nombreux : des épisodes de l’Évangile et des histoires du Nouveau et de l’Ancien Testament, à des putti, des masques, des décors végétaux tels que branches, fruits et feuilles entrelacées, des paysages idylliques. Le temps que vous passerez à les admirer ne sera pas gaspillé!

Sur une plaque à l'entrée de la deuxième sacristie se dresse l'inscription "SACRA DECENT SACROS, SACRIS PENETRALIA PANDO SACRUM NON SACER HAUT TENET INIRE LOCUM" (« les lieux sacrés conviennent aux personnes sacrées. À ceux qui sont sacrés, j’entrouvre ce lieu réservée.
Celui qui n’est pas sacré n’ose pas rentrer dans ce lieu sacré »). La chambre était en fait conçue seulement pour les prêtres: la phrase pourtant sonne aussi comme une exhortation générale pour se purifier du péché avant d'entrer dans des lieux d'une beauté telle qu'elle semble divine. Êtes-vous prêts?


Les plans de la sacristie sont en « L inversé » : sur le côté court s’ouvre la première sacristie, la deuxième est sur ​​la jointure entre les deux segments et la troisième se déroule sur le côté long, pour ensuite se connecter au Musée d' Art Sacré.

Le décor et le mobilier des trois sacristies ont été achevés en un peu plus d’une quinzaine d’années, mais les suggestions stylistiques des trois locaux paraissent très différentes, témoignant de la succession de deux époques historiques et artistiques : de la solennité du baroque à la laïcité du rococo.

La première sacristie est rectangulaire : vos regards seront attirés par les trois niches divisant les cloisons et hébergeant six grands placards finement usinés par Fantoni.

Dans la deuxième sacristie, vous serez émerveillés par la marqueterie épaisse des agenouilloirs et des commodes pour déposer les vêtements des prêtres.

La troisième sacristie enfin héberge un coffre avec un dossier qui se répète quarante fois: essayez de les compter !

À ne pas manquer dans les environs