Porta San Lorenzo ou Garibaldi

Description

La Porta San Lorenzo était l'accès pour entrer dans la ville pour ceux qui venaient des Vallées au nord de Bergame et des pays d’Outre-Alpes.

Elle doit son nom à l'ancienne église qui se trouvait sur place et qui a été démoli par le Gouvernement Vénitien pour construire les murs de la ville. Le deuxième nom sous lequel elle est connue, c’est-à-dire Porta Garibaldi, dérive d'un événement historique important: en Juin 1859 Giuseppe Garibaldi, à la tête de ses volontaires les Cacciatori delle Alpi (Chasseurs des Alpes), entra à Bergame juste par cette porte et libéra la ville de la domination autrichienne. 


Garibaldi était un condottière de premier plan, avec un rôle majeur dans l'unification de l'Italie. On peut dire qu’il a eu un lien spécial avec Bergame : en 1860 il conduisit l'expédition des Mille qui comprenait 174 bergamasques.

Ils naviguèrent de Quarto (Gênes) et ils amarrèrent à Marsala (Sicile) avec le but de remonter la péninsule et de libérer le Sud de la domination des Bourbons : à Teano, proche de Caserte, Garibaldi rencontra le roi de Sardaigne Vittorio Emanuele II et lui remit les territoires du sud de l'Italie récemment conquis. En référence à cet expédition, Bergame est également appelé «Città dei Mille», Ville des Mille.

Curiosité:

Porta San Lorenzo était la seule porte à être fermé pendant une certaine période, précisément de 1605 à 1627, car elle était considérée comme difficile à surveiller pour éviter les embuscades. Cependant, les voyageurs en provenance des vallées bergamasque, qui rentraient dans la ville à travers ce passage, protestèrent vivement et obtinrent sa réouverture.
Comme les autres portes des Murailles jusqu'au vingtième siècle, chaque soir à 22h00 elle était fermée pour assurer la sécurité de la ville.

Continuer

La Porta San Lorenzo était l'accès pour entrer dans la ville pour ceux qui venaient des Vallées au nord de Bergame et des pays d’Outre-Alpes.

Elle doit son nom à l'ancienne église qui se trouvait sur place et qui a été démoli par le Gouvernement Vénitien pour construire les murs de la ville. Le deuxième nom sous lequel elle est connue, c’est-à-dire Porta Garibaldi, dérive d'un événement historique important: en Juin 1859 Giuseppe Garibaldi, à la tête de ses volontaires les Cacciatori delle Alpi (Chasseurs des Alpes), entra à Bergame juste par cette porte et libéra la ville de la domination autrichienne. 


Garibaldi était un condottière de premier plan, avec un rôle majeur dans l'unification de l'Italie. On peut dire qu’il a eu un lien spécial avec Bergame : en 1860 il conduisit l'expédition des Mille qui comprenait 174 bergamasques.

Ils naviguèrent de Quarto (Gênes) et ils amarrèrent à Marsala (Sicile) avec le but de remonter la péninsule et de libérer le Sud de la domination des Bourbons : à Teano, proche de Caserte, Garibaldi rencontra le roi de Sardaigne Vittorio Emanuele II et lui remit les territoires du sud de l'Italie récemment conquis. En référence à cet expédition, Bergame est également appelé «Città dei Mille», Ville des Mille.

Curiosité:

Porta San Lorenzo était la seule porte à être fermé pendant une certaine période, précisément de 1605 à 1627, car elle était considérée comme difficile à surveiller pour éviter les embuscades. Cependant, les voyageurs en provenance des vallées bergamasque, qui rentraient dans la ville à travers ce passage, protestèrent vivement et obtinrent sa réouverture.
Comme les autres portes des Murailles jusqu'au vingtième siècle, chaque soir à 22h00 elle était fermée pour assurer la sécurité de la ville.

À ne pas manquer dans les environs

Hotel Piazza Vecchia

Il Circolino di Città Alta

Entro Le Mura

Maison Palma Camozzi Vertova

CANTINA DI VIA COLLEONI

B&B Bergamo Alta

La bottega di Nonna Betta

I Maestri del Paesaggio – Les maîtres paysagistes 2018

Du 5 septembre 2019 au 22 septembre 2019

I Maestri del Paesaggio – Les...

Piazza Vecchia, 24129 Bergamo , Bergamo

Evelyne Aymon

Fontaine du Lantro

La Tana

Fumagalli città alta