Musée de la basilique de Gandino – section textile et crèches

Description

Section des crèches
La section, inaugurée pour Noël 1988, se compose de six salles qui occupent le premier et le deuxième étage d'un immeuble qui date du XVIIe siècle (une ancienne école). Parmi les 600 crèches exposées, emblématiques de plus de 60 nations, on retrouve également des toiles à sujet sacré et des objets liturgiques. La collection est intitulée à Saint Jean-Paul II dont le musée conserve la calotte. Nombreuses les œuvres d'artistes espagnols, français, italiens et les sculptures venant d'Afrique et d’Amérique latine. Les matériaux utilisés sont très variés : du bois au verre décoré, en passant par la céramique, l'ivoire, le bambou, les peaux des fruits et les feuilles d'épi de maïs.


Section du textile
Ouverte dans les années 1990, il s'agit d'une extension de la section des crèches. La collection se compose d'objets et outils de travail emblématiques de l'histoire de la Valle Gandino. Ce territoire était en effet très connu pour sa production textile. Elle s'articule entre le rez-de-chaussée et l'arcade extérieure qui affiche les outils les plus encombrants, tels que : une appareil pour le lainage effectué à l'aide d'épis de cardères (qui servait à produire les
pannilana qui ont fait la renommée de la Valle Gandino), une machine à fouler (utilisée pour rendre les tissus plus souples et compacts) et une ciodera. Dans les salles on retrouve : une presse, des balances, un métier Jacquard (qui fonctionnait avec des cartes perforées qui guidaient les crochets afin de tisser des motifs), une machine de pliage, une ourleuse, des rouets, des guides des tissus fabriqués. Des maquettes représentants les infrastructures liées au textile sont également exposées.

Continuer

Section des crèches
La section, inaugurée pour Noël 1988, se compose de six salles qui occupent le premier et le deuxième étage d'un immeuble qui date du XVIIe siècle (une ancienne école). Parmi les 600 crèches exposées, emblématiques de plus de 60 nations, on retrouve également des toiles à sujet sacré et des objets liturgiques. La collection est intitulée à Saint Jean-Paul II dont le musée conserve la calotte. Nombreuses les œuvres d'artistes espagnols, français, italiens et les sculptures venant d'Afrique et d’Amérique latine. Les matériaux utilisés sont très variés : du bois au verre décoré, en passant par la céramique, l'ivoire, le bambou, les peaux des fruits et les feuilles d'épi de maïs.


Section du textile
Ouverte dans les années 1990, il s'agit d'une extension de la section des crèches. La collection se compose d'objets et outils de travail emblématiques de l'histoire de la Valle Gandino. Ce territoire était en effet très connu pour sa production textile. Elle s'articule entre le rez-de-chaussée et l'arcade extérieure qui affiche les outils les plus encombrants, tels que : une appareil pour le lainage effectué à l'aide d'épis de cardères (qui servait à produire les
pannilana qui ont fait la renommée de la Valle Gandino), une machine à fouler (utilisée pour rendre les tissus plus souples et compacts) et une ciodera. Dans les salles on retrouve : une presse, des balances, un métier Jacquard (qui fonctionnait avec des cartes perforées qui guidaient les crochets afin de tisser des motifs), une machine de pliage, une ourleuse, des rouets, des guides des tissus fabriqués. Des maquettes représentants les infrastructures liées au textile sont également exposées.