Musée de la basilique de Gandino

Description

Le musée de la basilique de Gandino, fondé pour conserver les nombreuses œuvres d'art de la paroisse, fut pensé par l'homme d'église Giovanni Bonzi et inauguré le 15 décembre 1929. Parmi les premiers en son genre en Italie, il accueille les trésors donnés aux églises de Gandino par la foi, la générosité, l'ambition culturelle de la communauté et des familles les plus aisées du XVe siècle à nos jours. Le projet fut également appuyé par Angelo Roncalli, futur Jean XXIII, qui visita plusieurs fois la ville.
Le siège du musée est une ancienne demeure (Casa del Vicario) du XVIe siècle située à proximité de la basilique. En raison de la quantité des richesses à conserver, le musée a été plusieurs fois agrandi et remanié, une première fois en 1963 grâce à Antonio Giuliani et successivement dans les années 1980 grâce à Alessandro Recanati qui réalisa la section dédiée au textile et aux crèches, en réutilisant une structure adjacente au musée.  

Section dédiée à l'art sacré
Décorations sacrées, tapisseries, ostensoirs, calices, objets liturgiques, peintures et un magnifique autel en argent : dans ce petit musée on ne trouve que des trésors !
Les passionnés d'art sacré y consacreront plus qu'une visite car on y retrouve des pièces très rares : des objets de l'antiquité comme des œuvres prestigieuses provenant de la basilique mais aussi d'autres églises disséminées sur le territoire.
Tapisseries flamandes, tissus précieux, dentelles en lin, bois décorés, meubles et objets sacrés. Particulièrement remarquable l'imposant autel en argent, réalisé par les meilleurs artisans italiens et européens. Le musée se compose d'une pinacothèque où sont exposées les œuvres d'artistes locaux et d'autres plus célèbres, notamment celles de Carpinoni.
La collection compte deux ostensoirs dont un magnifique exemplaire bavarois en argent daté 1527 (poids 11 kilos), plusieurs calices et d'autres remarquables objets d'orfèvrerie.


Continuer

Le musée de la basilique de Gandino, fondé pour conserver les nombreuses œuvres d'art de la paroisse, fut pensé par l'homme d'église Giovanni Bonzi et inauguré le 15 décembre 1929. Parmi les premiers en son genre en Italie, il accueille les trésors donnés aux églises de Gandino par la foi, la générosité, l'ambition culturelle de la communauté et des familles les plus aisées du XVe siècle à nos jours. Le projet fut également appuyé par Angelo Roncalli, futur Jean XXIII, qui visita plusieurs fois la ville.
Le siège du musée est une ancienne demeure (Casa del Vicario) du XVIe siècle située à proximité de la basilique. En raison de la quantité des richesses à conserver, le musée a été plusieurs fois agrandi et remanié, une première fois en 1963 grâce à Antonio Giuliani et successivement dans les années 1980 grâce à Alessandro Recanati qui réalisa la section dédiée au textile et aux crèches, en réutilisant une structure adjacente au musée.  

Section dédiée à l'art sacré
Décorations sacrées, tapisseries, ostensoirs, calices, objets liturgiques, peintures et un magnifique autel en argent : dans ce petit musée on ne trouve que des trésors !
Les passionnés d'art sacré y consacreront plus qu'une visite car on y retrouve des pièces très rares : des objets de l'antiquité comme des œuvres prestigieuses provenant de la basilique mais aussi d'autres églises disséminées sur le territoire.
Tapisseries flamandes, tissus précieux, dentelles en lin, bois décorés, meubles et objets sacrés. Particulièrement remarquable l'imposant autel en argent, réalisé par les meilleurs artisans italiens et européens. Le musée se compose d'une pinacothèque où sont exposées les œuvres d'artistes locaux et d'autres plus célèbres, notamment celles de Carpinoni.
La collection compte deux ostensoirs dont un magnifique exemplaire bavarois en argent daté 1527 (poids 11 kilos), plusieurs calices et d'autres remarquables objets d'orfèvrerie.