Ex Église de Santa Maria Maddalena

Description

Des regards compatissants accueillaient ceux qui demeuraient dans l’hôpital construit à côté de l’Église de Santa Maria Maddalena : recherchez les dans le portail de la façade et vous les trouverez dans les anges placés en appui de l’architrave et dans la Madeleine peinte dans la lunette.

Le complexe d’édifices date de la moitié du XIVème siècle, quand l’école des « disciplini bianchi » (« régis blancs », des laïques réunis dans des congrégations et des confraternités qui se rendaient à une vie de prière et de pénitence) construisit l’église et l’hôpital voisin pour aider les nécessiteux, qui, à cette époque là, étaient en grand nombre.

Cette institution dura presque cinq siècles, en subissant des changements de destination et des modifications des murs : sont restées intactes dans leur aspect originel l’église et la porte avec l’arc brisé qui donne sur une petite cour d’où on accède de via Sant’Alessandro.

Au XVIIIème siècle fut construit un cloître avec galerie sur quatre côtés et une loggia : inusuel est l’effet d’ensemble, parce que les cadres, les balustrades, les chapiteaux rappellent un style du XVIème siècle et pas le baroque, comme il aurait été typique à l’époque de la construction.

L’église, contrainte par le Patrimoine Architectural, est actuellement désacralisée et est destinée à des expositions et des conventions.


Continuer

Des regards compatissants accueillaient ceux qui demeuraient dans l’hôpital construit à côté de l’Église de Santa Maria Maddalena : recherchez les dans le portail de la façade et vous les trouverez dans les anges placés en appui de l’architrave et dans la Madeleine peinte dans la lunette.

Le complexe d’édifices date de la moitié du XIVème siècle, quand l’école des « disciplini bianchi » (« régis blancs », des laïques réunis dans des congrégations et des confraternités qui se rendaient à une vie de prière et de pénitence) construisit l’église et l’hôpital voisin pour aider les nécessiteux, qui, à cette époque là, étaient en grand nombre.

Cette institution dura presque cinq siècles, en subissant des changements de destination et des modifications des murs : sont restées intactes dans leur aspect originel l’église et la porte avec l’arc brisé qui donne sur une petite cour d’où on accède de via Sant’Alessandro.

Au XVIIIème siècle fut construit un cloître avec galerie sur quatre côtés et une loggia : inusuel est l’effet d’ensemble, parce que les cadres, les balustrades, les chapiteaux rappellent un style du XVIème siècle et pas le baroque, comme il aurait été typique à l’époque de la construction.

L’église, contrainte par le Patrimoine Architectural, est actuellement désacralisée et est destinée à des expositions et des conventions.