Église des Saints Bartolomeo et Stefano

Église des Saints Bartolomeo et Stefano

Description

À la fin du côté oriental du Sentierone vous pourrez visiter l’église des Saints Bartolomeo et Stefano, dressée pour l’Ordre des Dominicains dans la première moitié du XVIIème siècle selon le dessin de l’architecte Antonio Maria Caneva.

Celui des Dominicains n’a pas été le premier Ordre religieux qui a habité ces endroits, le site avant appartenait en fait à une communauté de l’Ordre des Umiliati (Humiliés).

La structure, à ce temps la, était plus complexe et comprenait une église et les « case coloniche » (maisons rurales habitées par des familles qui travaillaient sur le domaine foncier dont elle n’est pas le propriétaire).

En observant l’extérieur de l’église, vous pourrez d’ailleurs vous apercevoir des différentes époques de construction de l’édifice : la façade d’imitation baroque a été refaite en 1897, le porche extérieur sur la gauche en 1942 et le côté sur Via Tasso est du XIXème siècle.

En franchissant l’entrée, vous trouverez une seule nef avec cinq chapelles de chaque côté. Le chœur est décoré de marqueteries du XVIème siècle et, derrière le maître-autel… finalement vous pourrez admirer le très célèbre retable Martinengo de Lorenzo Lotto, datant du 1516.


Continuer

À la fin du côté oriental du Sentierone vous pourrez visiter l’église des Saints Bartolomeo et Stefano, dressée pour l’Ordre des Dominicains dans la première moitié du XVIIème siècle selon le dessin de l’architecte Antonio Maria Caneva.

Celui des Dominicains n’a pas été le premier Ordre religieux qui a habité ces endroits, le site avant appartenait en fait à une communauté de l’Ordre des Umiliati (Humiliés).

La structure, à ce temps la, était plus complexe et comprenait une église et les « case coloniche » (maisons rurales habitées par des familles qui travaillaient sur le domaine foncier dont elle n’est pas le propriétaire).

En observant l’extérieur de l’église, vous pourrez d’ailleurs vous apercevoir des différentes époques de construction de l’édifice : la façade d’imitation baroque a été refaite en 1897, le porche extérieur sur la gauche en 1942 et le côté sur Via Tasso est du XIXème siècle.

En franchissant l’entrée, vous trouverez une seule nef avec cinq chapelles de chaque côté. Le chœur est décoré de marqueteries du XVIème siècle et, derrière le maître-autel… finalement vous pourrez admirer le très célèbre retable Martinengo de Lorenzo Lotto, datant du 1516.


Accessibilité

Arriver

À 60 mètres (parking Largo Belotti): deux places de stationnement règlementaires réservées.
À 260 mètres: plusieurs arrêts de bus dont la ligne C (Via Petrarca); hauteur de la marche 16 cm; bus équipés de rampes d’accès manuelles.
Chemin piéton à proximité du point d’intérêt: trottoir d'une largeur réglementaire, sol praticable, passages piéton dotés de rampes et de feux tricolores.

Accéder

Entrée secondaire accessible depuis le cloitre nord, l'accès s'effectue par une rampe en acier longue de 3 mètres, dénivelée 10-12%, rampes supplémentaires au niveau de la porte.

Visiter

Espace intérieur: sans dénivelée et praticable; presbytère (choeur et retable du Lotto) précédées par trois marches.

Oeuvres d'art visibles d'une certaine distance, possibilité d'activer le dispositif d'illumination pour le retable du Lotto.

Ne propose pas de matériel adapté aux malvoyants ou non-voyants.

Services

Ne dispose pas de toilettes.

Évaluation synthétique

O: accessible avec accompagnateur

/: accessible avec accompagnateur.

Gallery

À ne pas manquer dans les environs