SANCTUAIRE DE LA MADONNA DELLA CERIOLA

Description

Situé à Monte Isola, la plus grande île lacustre d'Europe, au milieu du lac d'Iseo. Il se trouve au sommet du mont d'où l'on peut admirer un panorama à 360° sur le lac et les montagnes qui l'entourent.

Le sanctuaire de la Madonna della Ceriola a été le premier lieu de culte dédié à la Vierge construit sur le territoire du lac d'Iseo, en effet ses origines remontent à la moitié du Ve siècle.

Le nom du sanctuaire dérive probablement du cerro, un composant du bois utilisé dans la réalisation de l'importante la statue en bois du XIIe siècle représentant la Vierge à l'enfant et conservée dans le sanctuaire.

À l’intérieur, de nombreuses fresques et des anciens tableaux de vœux, autant d'offrandes en mémoire de la reconnaissance à la Vierge.

 

Chaque second dimanche du mois de juillet on fête la Madonna del Colera, en remerciement de la protection accordée aux habitants de l’île contre l'épidémie de choléra de 1836. Aujourd’hui le sanctuaire est devenu un symbole de l’agglomération de Monte Isola, et figure sur le blason de la commune. Monter jusqu'au sanctuaire est simple, il est accessible par une muletière qui le relie à la fraction de Cure. Le samedi, le dimanche et les jours fériés un service de navette est mis en place au départ du quai de Peschiera Maraglio s’arrêtant à Cure.

Toujours au départ de Peschiera Maraglio l'on peut emprunter le chemin qui amène jusqu'au sanctuaire. Un parcours jalonné de chapelles (15 au total), réalisées dans la seconde moitié du XXe siècle qui célèbrent les mystères du rosaire.

 

Pendant la célébration de la messe les visites sont interrompues.

 


Continuer

Situé à Monte Isola, la plus grande île lacustre d'Europe, au milieu du lac d'Iseo. Il se trouve au sommet du mont d'où l'on peut admirer un panorama à 360° sur le lac et les montagnes qui l'entourent.

Le sanctuaire de la Madonna della Ceriola a été le premier lieu de culte dédié à la Vierge construit sur le territoire du lac d'Iseo, en effet ses origines remontent à la moitié du Ve siècle.

Le nom du sanctuaire dérive probablement du cerro, un composant du bois utilisé dans la réalisation de l'importante la statue en bois du XIIe siècle représentant la Vierge à l'enfant et conservée dans le sanctuaire.

À l’intérieur, de nombreuses fresques et des anciens tableaux de vœux, autant d'offrandes en mémoire de la reconnaissance à la Vierge.

 

Chaque second dimanche du mois de juillet on fête la Madonna del Colera, en remerciement de la protection accordée aux habitants de l’île contre l'épidémie de choléra de 1836. Aujourd’hui le sanctuaire est devenu un symbole de l’agglomération de Monte Isola, et figure sur le blason de la commune. Monter jusqu'au sanctuaire est simple, il est accessible par une muletière qui le relie à la fraction de Cure. Le samedi, le dimanche et les jours fériés un service de navette est mis en place au départ du quai de Peschiera Maraglio s’arrêtant à Cure.

Toujours au départ de Peschiera Maraglio l'on peut emprunter le chemin qui amène jusqu'au sanctuaire. Un parcours jalonné de chapelles (15 au total), réalisées dans la seconde moitié du XXe siècle qui célèbrent les mystères du rosaire.

 

Pendant la célébration de la messe les visites sont interrompues.