Arnosto • • Visit Bergamo

Arnosto

Description

Maçonneries en pierre, portails en arc, des restes de fresques, et pourtant ce qui caractérise véritablement ce bourg est le profil de ses toits de lauze, couverts d’un manteau de plateaux de calcaire.
On est à 1000 mètres environ, Arnosto est un petit village raccroché dans la Vallée Imagna, sur les doux versants des Préalpes orobiques.

Déjà la route qui vous emmènera à Fuipiano, le pays dont Arnosto est une fraction, est partie du spectacle. Une série de tournants vous offrira, à chaque courbe, un nouveau point de vue suggestif sur la vallée.

À vous attendre il y aura un bourg où l’horloge s’est arrêtée à la fin du XVIIIème siècle quand il y avait encore la Douane Vénitienne fonctionnelle. Ici, en fait, terminaient les terres de la Sérénissime et commençait le Duché de Milan.


Même si minuscule, le pays préserve des bâtiments de grande qualité et il incarne l’un des exemples les mieux réussis d’architecture rustique, typique de la Vallée Imagna. La précision du dessin ne s’aperçoit pas seulement dans la superposition des roches des toits, mais aussi dans la composition des maisons, ainsi que dans la précieuse facture des portails, significatifs à la fois pour la transformation du bois et pour celle des battants et des boulons.

Même si presque disparues, les fresques sont souvent le symbole d’une forte religiosité populaire du lieu.

Un autre témoignage d’intérêt est la petite chapelle dédiée aux Saints Filippo Neri et Francesco da Paola. Elle peut abriter jusqu’à 20 personnes et elle garde une peinture de Francesco Quarenghi, le grand-père de Giacomo Quarenghi.

Le musée aussi offre une sélection d’outils de travail rural, outre à des photographies qui racontent les gens du lieu. Leurs visages racontent mieux que toute chose l’enchantement de ce pays.

Continuer

Maçonneries en pierre, portails en arc, des restes de fresques, et pourtant ce qui caractérise véritablement ce bourg est le profil de ses toits de lauze, couverts d’un manteau de plateaux de calcaire.
On est à 1000 mètres environ, Arnosto est un petit village raccroché dans la Vallée Imagna, sur les doux versants des Préalpes orobiques.

Déjà la route qui vous emmènera à Fuipiano, le pays dont Arnosto est une fraction, est partie du spectacle. Une série de tournants vous offrira, à chaque courbe, un nouveau point de vue suggestif sur la vallée.

À vous attendre il y aura un bourg où l’horloge s’est arrêtée à la fin du XVIIIème siècle quand il y avait encore la Douane Vénitienne fonctionnelle. Ici, en fait, terminaient les terres de la Sérénissime et commençait le Duché de Milan.


Même si minuscule, le pays préserve des bâtiments de grande qualité et il incarne l’un des exemples les mieux réussis d’architecture rustique, typique de la Vallée Imagna. La précision du dessin ne s’aperçoit pas seulement dans la superposition des roches des toits, mais aussi dans la composition des maisons, ainsi que dans la précieuse facture des portails, significatifs à la fois pour la transformation du bois et pour celle des battants et des boulons.

Même si presque disparues, les fresques sont souvent le symbole d’une forte religiosité populaire du lieu.

Un autre témoignage d’intérêt est la petite chapelle dédiée aux Saints Filippo Neri et Francesco da Paola. Elle peut abriter jusqu’à 20 personnes et elle garde une peinture de Francesco Quarenghi, le grand-père de Giacomo Quarenghi.

Le musée aussi offre une sélection d’outils de travail rural, outre à des photographies qui racontent les gens du lieu. Leurs visages racontent mieux que toute chose l’enchantement de ce pays.