Le vie della storia • • Visit Bergamo

Le vie della storia

Description

Del periodo romano restano la pianta urbana, con cardo e decumano che si incrociano alla Torre di Gombito, e diversi resti affiorati grazie a recenti campagne di scavo, oltre ai numerosi reperti conservati al Civico Museo Archeologico.

Al periodo comunale risalgono gli edifici di maggior pregio, tra cui il Palazzo della Ragione e la Basilica di S. Maria Maggiore.

La fase delle Signorie è testimoniata dalla Rocca e dalla Cittadella, strutture militari a difesa del signore, mentre l’edificazione della ciclopica cinta muraria bastionata risale al periodo della dominazione veneziana.

I risanamenti operati nel primo Novecento, indispensabili dopo l’epidemia di colera divampata a metà dell’Ottocento, hanno salvaguardato il tessuto edilizio della città vecchia.


Continuer

Del periodo romano restano la pianta urbana, con cardo e decumano che si incrociano alla Torre di Gombito, e diversi resti affiorati grazie a recenti campagne di scavo, oltre ai numerosi reperti conservati al Civico Museo Archeologico.

Al periodo comunale risalgono gli edifici di maggior pregio, tra cui il Palazzo della Ragione e la Basilica di S. Maria Maggiore.

La fase delle Signorie è testimoniata dalla Rocca e dalla Cittadella, strutture militari a difesa del signore, mentre l’edificazione della ciclopica cinta muraria bastionata risale al periodo della dominazione veneziana.

I risanamenti operati nel primo Novecento, indispensabili dopo l’epidemia di colera divampata a metà dell’Ottocento, hanno salvaguardato il tessuto edilizio della città vecchia.


Stazione funicolare Città ALTA - Piazza Mercato del fieno/ ex convento S. Francesco

La tratta percorre il cuore antico della città. La Rocca trecentesca regala splendide vedute, Via Gombito ricalca il cardo romano, l’ex Convento di S. Francesco è suggestivo nello scorrere dei suoi chiostri, mentre nei pressi della Piazzetta di S. Pancrazio si collocavano le corti regie longobarde e carolinge.

Numerosi vicoli si aprono lungo il percorso, regalando scorci inaspettati. Nell’area di Piazza Mercato del Fieno, nelle cantine di alcuni edifici privati, sono stati trovati resti riconducibili alle terme romane.

Continuer

La tratta percorre il cuore antico della città. La Rocca trecentesca regala splendide vedute, Via Gombito ricalca il cardo romano, l’ex Convento di S. Francesco è suggestivo nello scorrere dei suoi chiostri, mentre nei pressi della Piazzetta di S. Pancrazio si collocavano le corti regie longobarde e carolinge.

Numerosi vicoli si aprono lungo il percorso, regalando scorci inaspettati. Nell’area di Piazza Mercato del Fieno, nelle cantine di alcuni edifici privati, sono stati trovati resti riconducibili alle terme romane.

1Ex Convento S. Francesco

Sa construction a été entreprise à la fin du XIIIe siècle, suite à l’arrivée de frères franciscains qui auparavant résidaient sur les collines. Transformé au fil des siècles, il reste de sa structure initiale quelques arches sépulcrales de familles citadines, adossées aux murs du cloître datant du XVe siècle sur lequel donne la salle capitulaire avec portail ogival et bifore. Il est aujourd’hui le siège de la Fondation Bergame dans l’Histoire.

Plus d’informations

2La Rocca - La Forteresse

En entrant à l’intérieur de cette petite ville datant du 1331, vous vous trouverez à parcourir l’histoire de Bergame.

Le parcours est d’abords celui guidé de la section du XIXème siècle du Musée Historique de Bergame qu’y est installé, mais c’est aussi le parcours entre les jardins, les galeries, les tours et les vestiges de guerre que vous pourrez trouver en explorant cette forteresse.

C’est en parcourant le trajet de la galerie, celui que les gardes parcouraient il y a des siècles, que vous pourrez faire une expérience vraiment magique: un tour panoramique à 360 dégrée le long du périmètre de la construction. Vous pourrez savourer d’un seul regard la Città Alta, les Orobies et la plaine en dessous.

La promenade dans l’histoire continue aussi dans le jardin: découvrez les nombreux vestiges des deux guerres mondiales!

Plus d’informations

Via Gombito - Museo Storico dell’età  veneta Il ‘500 interattivo

Con Via Colleoni si riprende il cardo romano fino in Piazza Vecchia cuore di Città Alta: qui si concentrano gli edifici più significativi della città e interessanti musei.

Pur nella diversità degli stili e delle epoche domina un’armonia architettonica, che rende la piazza una delle più belle d’Italia.

Continuer

Con Via Colleoni si riprende il cardo romano fino in Piazza Vecchia cuore di Città Alta: qui si concentrano gli edifici più significativi della città e interessanti musei.

Pur nella diversità degli stili e delle epoche domina un’armonia architettonica, che rende la piazza una delle più belle d’Italia.

3Zone archéologique

Les fouilles réalisées entre 2001 et 2011 ont permis la récupération de vestiges de différentes périodes historiques comprises entre l'installation protohistorique et le Moyen Âge.

Le complexe de boutiques disposées le long d’un dallage, utilisé en guise de chaussée ou de place, date de l’époque romaine impériale.

De la période du Haut Moyen Âge remontent trois sépultures et le rétrécissement du côté sud de la Tour Civique.

Plus d’informations

4Piazza Vecchia

Qui dit Piazza Vecchia, dit Città Alta : pendant des siècles cette place a constitué le noyau du pouvoir politique local et continue encore aujourd'hui d'être l'un des lieux de prédilection des bergamasques pour passer du temps avec des amis.

Si vous êtes assis dans l'un des restaurants ou des bars qui donnent sur la place, pour un petit déjeuner, un apéro ou un dîner romantique, vous serez entourés par la beauté du lieu. Vous pourrez regarder le Palazzo della Ragione, la mairie lombarde la plus ancienne existante, et la Torre Civica (Toure Civique), appelée « il Campanone » (la Grande Cloche).

Au centre de Piazza Vecchia, vous pourrez admirer la fontaine de Contarini, donnée à la ville en 1780 par le Podesta Alvise Contarini, tandis que sur le côté opposé de la place se dresse le Palazzo Nuovo (Nouveau Palais), siège de la mairie jusqu'en 1873 et maintenant de la Bibliothèque Angelo Mai. Dans sa riche collection vous trouverez des livres très anciens et précieux : incunables, seizièmes, gravures, manuscrits et d’autres objets d'une valeur inestimable, qui en font l'une des bibliothèques les plus importantes d'Italie.

L'agencement géométrique des bâtiments est aussi harmonieux qu’il fit dire à Le Corbusier pendant sa visite à la ville qu’ "on ne peut même pas toucher une pierre, cela serait un crime."

Plus d’informations

5Palais nouveau - Biblioteca civica A. Mai

Le Palazzo Nuovo (Nouveau Palais) referme comme les coulisses d’un théâtre le côté de Piazza Vecchia situé au-delà de la rue Colleoni ; il est nommé par opposition au Palazzo Vecchio ou della Ragione (Vieux Palais ou Palais de la Raison), situé sur le côté opposé de la place. Sa construction dure trois siècles : elle commence en 1604 et est achevée en 1928.

Le bâtiment a toujours été, pendant trois siècles, jusqu'en 1873, le siège de la municipalité de Bergame. Depuis 1928, il abrite dans ses pièces l'une des bibliothèques italiennes les plus importantes, la Civica Angelo Mai, qui préserve parchemins, manuscrits, incunables, et musique d'une valeur inestimable.

A l'intérieur, dans la Sala Tassiana, vous pouvez admirer les globes merveilleux de Vincenzo Maria Coronelli, un cosmographe de la République Vénitienne. Ils remontent à 1688 et 1692, et ils ont une circonférence de presque trois mètres et demi et sont fabriqués avec 50 feuilles illustrées. Essayez de les observer : sont-ils vraiment si différents de nos globes?

Plus d’informations

6Torre del Gombito

Quel nom étrange ! Savez-vous d'où il vient ? Ce qui est certain c'est que « Gombito » italienne du latin « compitum ».

Les sources, par contre, diffèrent sur le sens de « compitum » : pour certains, il signifie «carrefour», parce que la tour se trouve à l'endroit exact où les deux axes principaux des villes romaines se croisaient : le decumanus et le cardo (aujourd'hui les rues correspondantes sont via Gombito et via Lupo). Un autre argument est que « compitum » signifierait « computer » ou compter, car c’est à partir de ce point que la numération des rues de la ville commençait.

L'impressionnante Tour du Gombito a été construite en 1200 comme un symbole de puissance et d'hégémonie militaire durant la période des luttes entre les différentes factions de la ville : elle contrôlait l'accès à Piazza Vecchia, le centre vital de Bergame, des rues provenant des vallées bergamasques.

Elle est détenue par la ville et pendant l'été elle est ouverte à la visite du public: de son sommet, vous pourrez profiter d'une vue splendide sur toute la zone environnante!

Plus d’informations

7Palais de la Raison

Si vous allez au dessous du siège de la Commune, vous pourrez profiter d’une vision sur ce que l’architecture médiévale de mieux a créé : édifices pleins d’histoire et de beauté qui unissent fonctionnalité à un raffiné sens esthétique.

Au cours de sa longue vie, le Palais a été plusieurs fois endommagé et reconstruit, en étant destiné à différents usages (il devint même un théâtre et une bibliothèque !).

Maintenant, après 800 ans depuis sa construction, il exhibe la culture et l’histoire de la ville : soit en soi même, avec son architecture, soit en qualité de siège d’importantes exhibitions d’art.

Le Palazzo della Ragione (Palais de la Raison) est une étape qui ne peut pas manquer dans votre itinéraire à la découverte de Bergame !

Plus d’informations

8Musée de l’Age Vénitienne

La section du Musée historique dédiée à l’Age Vénitienne est décidemment particulière : ce n’est pas le musée comment vous pouvez l’imaginer en sens classique, mais une série d’outils multimédia qui vous permettront de connaître tandis que vous vous amusez.
Dans l’ancien Palais du Podestat, sur Piazza Vecchia, vous pourrez écouter le passé qui vous parlera à travers des peintures, des manuscrits, des cartes et des documents qui sont revenus en vie grâce à la technologie.
Commencez donc votre voyage fantastique au cours du XVIème siècle, quand Bergame s’insère dans un scénario géographique soudainement étendu par la découverte de l’Amérique et par les navigations des exploreurs vers les extrémités du sud de l’Afrique et vers l’Orient. L’histoire vous parlera à travers des voix, des bruits, des images, des reconstructions environnementales : une narration à 360 degrés, une expérience intense et totale.

Plus d’informations

9Tour civique (Campanone)

La Tour Civique ou Campanone (Grande Cloche) se trouve dans la place la plus importante de Bergame Alta : Piazza Vecchia. Cette construction remonte à la période comprise entre le XIème et le XIIème siècle, moment où les familles nobles rivalisaient dans la construction de la tour la plus haute de la ville, tantôt que Bergame, dans cette période, prit fut surnommé « Ville des cent tours ».

Il y a différentes façons pour découvrir la beauté de la Tour : en la regardant de Piazza Vecchia, vous pourrez apprécier sa majesté, tandis qu'en remontant jusqu'à son sommet, vous pourrez profiter d’une vue unique : de nulle part ailleurs vous aurez l’opportunité de voir au même temps les deux places sur lesquelles elle donne (Piazza Vecchia et Piazza Duomo), depuis toujours lieux de réunion pour les citoyens.

Semblable à un clocher, la Tour Civique fait la jonction entre le Palazzo della Ragione et le Palazzo del Podestà. De ce point exact, chaque soir depuis 360 ans, à 22 heures, sonnent inévitablement les cents coups de cloche qui antiquement avisaient les habitants de l’imminente fermeture de toutes les quatre portes d’accès à la Città Vecchia.

Plus d’informations

Piazza Duomo - Tempietto S. Croce

Alle spalle di Piazza Vecchia la trama viaria si fa meno regolare e probabilmente il tracciato viario è di origine preromana.

I saliscendi del percorso ricordano le piccole alture su cui è sorta la città. Il chiacchiericcio della strada è meno invadente e si possono vivere al meglio le atmosfere magiche di Città Alta.

Continuer

Alle spalle di Piazza Vecchia la trama viaria si fa meno regolare e probabilmente il tracciato viario è di origine preromana.

I saliscendi del percorso ricordano le piccole alture su cui è sorta la città. Il chiacchiericcio della strada è meno invadente e si possono vivere al meglio le atmosfere magiche di Città Alta.

10Place de la cathédrale

Le cœur sacré de la ville doit son nom à l’imposante Cathédrale qui s’y élève, située en face du Baptistère, du Palais Épiscopal et de la Curie.

Avant que la Sérénissime ne réalise l’actuelle Vieille Place, c’était la place de la Ville, dédiée à S. Vincenzo. C’est là que s’édictaient des ordonnances, que s'établissaient des actes notariés, que se tenaient échanges et négociations.

Plus d’informations

11Basilique S.Maria Maggiore

Il y a un lien profond et ancien entre la ville et la basilique de Santa Maria Maggiore, qui vient probablement des conditions uniques de sa construction. Au début des années 1100, une terrible épidémie de peste se répand en Europe, semant la mort et la désolation. Les habitants de Bergame décident alors de demander l'aide à la Madone : si elle les protège de l'infection, ils lui dédieront une église comme remerciement. Et puisque les bergamasques sont gens de parole, en 1137 ils donnent suite au vœu et sur Piazza Duomo en Città Alta construisent la Basilique de Santa Maria Maggiore. Ils font les choses en grand : l'église révèle immédiatement sa splendeur et est encore embellie au cours des siècles suivants. Fresques, stucs, tapisseries et marqueteries en bois faites sur les dessins du célèbre artiste Lorenzo Lotto décorent aujourd'hui l'intérieur de l'immeuble.
À l’intérieur de Santa Maria Maggiore, le tombeau de Gaetano Donizetti, le célèbre compositeur symbole et porte-parole de Bergame dans le monde, est également gardé.

Plus d’informations

12Chapelle Colleoni

C’est sans doute le bâtiment le plus majestueux de Bergame.

Sa façade décorée de marbres rouges et blancs est un chef-d’œuvre de la Renaissance italienne ; son intérieur, un véritable concentré d’œuvres d’art : la statue équestre du condottière bergamasque Bartolomeo Colleoni, les sarcophages entièrement incrustés dans le marbre, la délicate tombe de la fille de Médée, les bois sculptés des bancs.

Il faudrait des tas de pages seulement pour tout décrire, ce qu’on peut vous conseiller, c'est d’entrer dans la Chapelle et de vous laisser submerger par ce fantastique concentré d’art !

Une curiosité : on raconte que toucher à minuit l’emblème situé sur la balustrade apporte de la chance. Vrai ou non, cela peut être une bonne excuse pour une promenade dans la suggestive Città Alta nocturne !

Plus d’informations

13Musée et trésor de la cathédrale

Le Musée et Trésor de la Cathédrale, inauguré en 2012, siège dans les souterrains de la Cathédrale de Sant’Alessandro où, pendant les travaux de rénovation des installations de 2004, des témoignages archéologiques de l’histoire de Bergame du Xème siècle av. J.C. au XVIème siècle ont été reportés à la lumière : traces d’installations préhistoriques, ruines de domus romaines, témoignages de l’église paléochrétienne et de la cathédrale romane.

Avec ce Musée, le Diocèse de Bergame veut faire connaitre l’histoire de son église, illustrer les événements constructifs qui ont impliqué ce lieu et, à travers l’exposition d’objets précieux de l’art liturgique, rapprocher le visiteur à l’atmosphère de sacralité et de beauté qui a caractérisé la vie de l’antique Cathédrale de San Vincenzo. 

Plus d’informations

Museo Donizettiano - Orto Botanico

Da Via Arena, probabilmente un richiamo alla posizione dell’arena di epoca romana, si scende verso le mura.

Dagli spalti di S. Giovanni si gode una splendida vista sulla sottostante Conca d’Oro, dietro la quale, nelle giornate più terse, si scorge il tavolato della Pianura Padana fino all’Appennino: alle spalle i terrazzamenti degli orti e dei giardini del Monastero di S. Grata, vivo fin dall’anno Mille, in cui riposano le spoglie di S. Grata compatrona della città con S. Alessandro.

Continuer

Da Via Arena, probabilmente un richiamo alla posizione dell’arena di epoca romana, si scende verso le mura.

Dagli spalti di S. Giovanni si gode una splendida vista sulla sottostante Conca d’Oro, dietro la quale, nelle giornate più terse, si scorge il tavolato della Pianura Padana fino all’Appennino: alle spalle i terrazzamenti degli orti e dei giardini del Monastero di S. Grata, vivo fin dall’anno Mille, in cui riposano le spoglie di S. Grata compatrona della città con S. Alessandro.

14Jardin Botanique "Lorenzo Rota"

Dans 2400 mètres carrés, le Jardin Botanique accueille plus de 1200 typologies de plantes dont une bonne partie sont situées dans des micro-habitats qui reproduisent ou évoquent des milieux naturels.

Accessible seulement à pied en gravissant un escalier de 141 marches, il permet d’admirer un panorama unique qui s’étend sur les toits et sur les monuments de la Ville Haute et sur les premières lignes des Préalpes bergamasques.

Plus d’informations

15Cannoniera di San Giovanni (Canonnière)

Pour accéder à la Canonnière de San Jean vous devrez descendre les étapes de fer du rempart du même nom, c’est ici que la structure défensive fut excavée il y a des siècles.

En descendant les escaliers en fer qui emmènent dans l’antre de manœuvre de la canonnière, maintenant parfaitement restaurée, vous serez frappés par le sentiment caustique de l’histoire, qui vous fera aussi apercevoir ce qu’était l’art de la guerre il y a cinq cent ans.

Les canonnières étaient des espaces destinés à abriter les soldats et les canons pour la défense des murailles de la ville. L’ouverture des meurtrières, comme vous pourrez noter, ne donnait pourtant pas vers la plaine. Il ne s’agit pas d’une erreur des constructeurs, mais d’un choix tactique précis!

Les ouvertures des canons restaient donc protégées du feu direct de l’ennemi, tandis qu’elles pouvaient tirer d’enfilade sur les soldats ennemis qui auraient malheureusement essayé d’attaquer les murailles.

Retournés en surface, vous noterez une complexe structure en acier. C’est un cadran solaire, un objet ancien décliné de façon contemporaine grâce à ses formes courbées et à son matériau brillant, tel qu’il n’en pâtit pas même en tant qu’installation artistique !

Plus d’informations

Cittadella viscontea - Teatro sociale

Quest’ultimo tratto non richiede una lunga passeggiata, bensi’ necessita di tempo se si intende visitare il Museo Civico di Scienze Naturali e quello Civico Archeologico, ospitati all’interno della trecentesca struttura difensiva voluta dai Visconti di Milano.

Dalla Cittadella viscontea il percorso rientra nel cuore della città vecchia, oggi meta dello struscio domenicale, dello shopping e degli amanti della buona cucina, per terminare con la scoperta di altri suoi tesori.

Si suggerisce anche una visita fuori itinerario all’antica Fontana del Lantro (via della Boccola - verificare preventivamente orari e giorni di apertura).

Continuer

Quest’ultimo tratto non richiede una lunga passeggiata, bensi’ necessita di tempo se si intende visitare il Museo Civico di Scienze Naturali e quello Civico Archeologico, ospitati all’interno della trecentesca struttura difensiva voluta dai Visconti di Milano.

Dalla Cittadella viscontea il percorso rientra nel cuore della città vecchia, oggi meta dello struscio domenicale, dello shopping e degli amanti della buona cucina, per terminare con la scoperta di altri suoi tesori.

Si suggerisce anche una visita fuori itinerario all’antica Fontana del Lantro (via della Boccola - verificare preventivamente orari e giorni di apertura).

16Musée Archéologique

La première exposition de l’actuel Musée Archéologique était située dans la Loggia au dessous du Palais de la Raison sur Piazza Vecchia, où eut origine tel que « Recueil d’antiquités » et qui comprenait une série d’épigraphes. Depuis lors le recueil changea souvent de siège, en fait les grandes et constantes donations au musée pendant ses 5 siècles et plus de vie, ont rendu souvent insuffisants les espaces qui lui étaient destinés. En 1960 le Musée se déplaça dans un magnifique lieu historique, indiqué pour l’énorme quantité de restes gardés : le recueil peut être aujourd’hui visité à l’intérieur du Palais de la Citadelle datant du XIVème siècle, œuvre des Visconti, les Seigneurs de Milan. Déjà les murs de ce lieu réussiront à donner au visitateur la valeur historique des restes gardés.
En traversant les salles du Musée vous pourrez revivre comme dans un voyage l’histoire de Bergame et de son territoire, depuis les origines dans la préhistoire jusqu’à la période de domination lombarde, au Moyen Âge.
Et ne vous émerveillez pas si vous rencontrez des groupes d’enfants et de jeunes. Le Centre Didactique-culturel, évolution du Groupe Guides du Musée fondé en 1981, confère au Musée un fort caractère didactique, et il organise très souvent des visites guidées, des ateliers et des activités même pour les adultes.

Plus d’informations

17Musée de Sciences Naturelles

Voisin du Musée Archéologique sur Place de la Citadelle, où il fut déplacé la même année, en 1960, le Musée de Sciences Naturelles garde la plupart des collections dans des archives pour en permettre les études de la part des experts et pour approfondir les connaissances sur l’environnement, sur les espèces vivantes et éteintes.

Fondé en 1861 avec une première partie abrité dans le Regio Istituto Tecnico, il compte aujourd’hui des millions –oui, des millions ! – de restes.

Avant de rentrer, on vous donne quelques petites recommandations : un grand mammouth vous accueillera à l’entrée. N’ayez pas peur, il est très amical !

Après le gardien préhistorique du Musée, vous trouverez des restes organisés par des catégories de recueil principales : zoologie, entomologie, géologie et paléontologie. Vous pourrez donc voir des exemplaires de toues les cinq classes des vertébrés, tandis que parmi les invertébrés la grandissime collection d’arthropodes mérite une grande considération, avec plus d’un million de restes ; vous admirerez l’étincellement des collections de pierres ornementales et de minéraux.

Si vous êtes des fans de Jurassic Park, vous aimerez surement les magnifiques fossiles provenant pas seulement du territoire bergamasque mais du monde entier : parmi les plus de 55.000 restes que le musée garde, il y a aussi un calque en vrai grandeur du squelette d’un allosaure (un grand dinosaure bipède) !

Plus d’informations

18Cittadella Viscontea (Citadelle Viscontienne)

Une citadelle fortifiée, dans l’endroit le plus central de Bergame : avec quel but ? De se défendre des attaques ennemis et comme préside en cas d’insurrection populaire, certainement, mais surtout de rappeler à chaque moment aux sujets locaux le vaste pouvoir de ceux qui les gouvernait : la famille Visconti, qui était à la tête du Duché de Milan et dominatrice de Bergame de 1332 à 1428.
Aujourd’hui cet espace est devenu une place typique de Città Alta et il abrite encore des signes divers de son passé varié. En arrivant du centre historique, vous passerez sous la Tour de la Campanella : à l’ouest vous pourrez voir une poterne médiévale (petite porte d’accès dans les préexistantes murailles médiévales). En la traversant, vous rencontrerez une rue romaine (le bref trajet en pavé plat avant le pavé qui emmène à la poterne) et vous passerez sous les voûtes surbaissées et les piliers cylindriques d’époque romane, appartenant à une ancienne résidence privée. A peine sortis du porche, vous trouverez le jardin La Crotta, un lieu magique avec des arbres et des arbustes alternés à des sentiers faits de plaques rectangulaires de grès. Cachées entre le vert, des banquettes en pierre, reculées, vous attendent pour un moment romantique.

Plus d’informations

19Teatro Sociale

L'entrée du Teatro Sociale n'a pas d’arcades ou de colonnades parce que l'étroitesse de la rue sur laquelle il donne ne permet pas d'imposantes constructions, mais le résultat est tout aussi surprenant : le parvis franchi, vous entrerez dans une ambiance magique, élégante mais confortable, réchauffée par des rampes et des poutres en bois.

Le développement vertical des balcons, disposées en trois niveaux et surmontées du paradis, représente visuellement les hiérarchies existantes entre les classes aristocratiques de l'époque.

Cette structure est expressément demandée au concepteur Leonardo Pollack par le groupe de nobles qui finance l’œuvre, presque pour cristalliser et souligner les différences de classe de la période. Parce que le Teatro della Società, tel est son nom d'origine, naît comme réponse à un défi : enrayer la perte progressive et constante de la primauté de la Città Alta en faveur des bourgs de Bergamo Bassa. Mais, bien que magnifique, il ne suffira pas à inverser le cours de l'Histoire.

Plus d’informations