Teatro Sociale • • Visit Bergamo

Teatro Sociale

Description

L'entrée du Teatro Sociale n'a pas d’arcades ou de colonnades parce que l'étroitesse de la rue sur laquelle il donne ne permet pas d'imposantes constructions, mais le résultat est tout aussi surprenant : le parvis franchi, vous entrerez dans une ambiance magique, élégante mais confortable, réchauffée par des rampes et des poutres en bois.

Le développement vertical des balcons, disposées en trois niveaux et surmontées du paradis, représente visuellement les hiérarchies existantes entre les classes aristocratiques de l'époque.

Cette structure est expressément demandée au concepteur Leonardo Pollack par le groupe de nobles qui finance l’œuvre, presque pour cristalliser et souligner les différences de classe de la période. Parce que le Teatro della Società, tel est son nom d'origine, naît comme réponse à un défi : enrayer la perte progressive et constante de la primauté de la Città Alta en faveur des bourgs de Bergamo Bassa. Mais, bien que magnifique, il ne suffira pas à inverser le cours de l'Histoire.


Le Teatro della Società, aujourd'hui appelé Teatro Sociale, fut inauguré en 1808 avec le but de contrer la montée du Teatro Riccardi, aujourd'hui Donizetti, situé à Bergamo Bassa. Toutefois, le Sociale ne réussira pas à empêcher que, en quelques années, les activités d’entreprises, politiques et culturelles migrent à l'extérieur des murailles.

Le maître du concepteur Pollack n'était nul autre que l'illustre architecte Piermarini qui conçut la Scala de Milan. Le plan de l'auditoire n’est pas en fer à cheval tel qu'il était d'usage à l'époque, mais il suit un ovale élégant. La combinaison avec le développement vertical des 86 balcons est peut-être l'aspect le plus original du projet ; les parapets de bois des balcons suivent une ligne continue, comme Piermarini avait fait pour la Scala, ce qui donne à la forme générale de la salle une uniformité harmonieuse d'impression classique.

Autour de 1900 et dans la première décennie du siècle, la salle du Sociale abrite également de nouveaux genres tels que l'opérette ou même les spectacles de phonographe (1898) et le cinématographe (depuis 1908). Malgré quelques bonnes saisons en 1915 et au début des années Vingt, il ferme en 1932. Après
plusieurs changements de propriétaire, le bâtiment fut acheté par la Ville de Bergame en 1974 et remis aux normes de sécurité dans les années suivantes.

Entre 2006 et 2009, il est complètement rétabli en qualité de théâtre : le pavement du foyer a été refait, les murs, les plafonds et les échelles d’entrée ont été restaurés. Les trois premiers niveaux de balcons, pour un total de 500 places, ont été rénovés, avec l'insertion d'une structure en acier dans le bois pour renforcer celle existante ; pour le quatrième niveau, le paradis, une consolidation a été prévue pour le rendre disponible à l'accès du public dans l’avenir. Enfin, un mécanisme de scène moderne a été mis en place, avec une nouvelle scène et un nouveau pan de bois, tandis que la fosse d'orchestre a été équipée d'une plate-forme élévatrice mécanique sur trois niveaux.

Le Teatro Sociale est maintenant pleinement opérationnel, avec un programme riche de propositions intéressantes, de la prose aux chemins contemporains, à la musique ; il est possible de le visiter les jours où il n'y a pas de montage ou des événements spéciaux prévus, sur réservation.

Continuer

L'entrée du Teatro Sociale n'a pas d’arcades ou de colonnades parce que l'étroitesse de la rue sur laquelle il donne ne permet pas d'imposantes constructions, mais le résultat est tout aussi surprenant : le parvis franchi, vous entrerez dans une ambiance magique, élégante mais confortable, réchauffée par des rampes et des poutres en bois.

Le développement vertical des balcons, disposées en trois niveaux et surmontées du paradis, représente visuellement les hiérarchies existantes entre les classes aristocratiques de l'époque.

Cette structure est expressément demandée au concepteur Leonardo Pollack par le groupe de nobles qui finance l’œuvre, presque pour cristalliser et souligner les différences de classe de la période. Parce que le Teatro della Società, tel est son nom d'origine, naît comme réponse à un défi : enrayer la perte progressive et constante de la primauté de la Città Alta en faveur des bourgs de Bergamo Bassa. Mais, bien que magnifique, il ne suffira pas à inverser le cours de l'Histoire.


Le Teatro della Società, aujourd'hui appelé Teatro Sociale, fut inauguré en 1808 avec le but de contrer la montée du Teatro Riccardi, aujourd'hui Donizetti, situé à Bergamo Bassa. Toutefois, le Sociale ne réussira pas à empêcher que, en quelques années, les activités d’entreprises, politiques et culturelles migrent à l'extérieur des murailles.

Le maître du concepteur Pollack n'était nul autre que l'illustre architecte Piermarini qui conçut la Scala de Milan. Le plan de l'auditoire n’est pas en fer à cheval tel qu'il était d'usage à l'époque, mais il suit un ovale élégant. La combinaison avec le développement vertical des 86 balcons est peut-être l'aspect le plus original du projet ; les parapets de bois des balcons suivent une ligne continue, comme Piermarini avait fait pour la Scala, ce qui donne à la forme générale de la salle une uniformité harmonieuse d'impression classique.

Autour de 1900 et dans la première décennie du siècle, la salle du Sociale abrite également de nouveaux genres tels que l'opérette ou même les spectacles de phonographe (1898) et le cinématographe (depuis 1908). Malgré quelques bonnes saisons en 1915 et au début des années Vingt, il ferme en 1932. Après
plusieurs changements de propriétaire, le bâtiment fut acheté par la Ville de Bergame en 1974 et remis aux normes de sécurité dans les années suivantes.

Entre 2006 et 2009, il est complètement rétabli en qualité de théâtre : le pavement du foyer a été refait, les murs, les plafonds et les échelles d’entrée ont été restaurés. Les trois premiers niveaux de balcons, pour un total de 500 places, ont été rénovés, avec l'insertion d'une structure en acier dans le bois pour renforcer celle existante ; pour le quatrième niveau, le paradis, une consolidation a été prévue pour le rendre disponible à l'accès du public dans l’avenir. Enfin, un mécanisme de scène moderne a été mis en place, avec une nouvelle scène et un nouveau pan de bois, tandis que la fosse d'orchestre a été équipée d'une plate-forme élévatrice mécanique sur trois niveaux.

Le Teatro Sociale est maintenant pleinement opérationnel, avec un programme riche de propositions intéressantes, de la prose aux chemins contemporains, à la musique ; il est possible de le visiter les jours où il n'y a pas de montage ou des événements spéciaux prévus, sur réservation.