Ex Monastère de Astino • • Visit Bergamo

Ex Monastère de Astino

Description

 

Nichée entre la forêt de l'Allegrezza et le col de la Benaglia, la Val d'Astino instille chez ceux qui la visitent un sentiment de paix et de tranquillité.

Le choix fait en 1107 par les moines de Vallombrosa ne doit pas avoir été un hasard : ils décident de construire ici leur monastère et l'église attenante, appelée selon Saint-Sépulcre. Entre ces édifices religieux et la région se crée un lien très étroit, de sorte que le nom Astino est utilisé indistinctement pour désigner la vallée ou le complexe monumental qui s’y trouve.

L'organisation de l'espace rythme, dans ce bout de paradis, même le passage du temps, en le rendant éternel.  Assis sur la grande pelouse entourant le complexe des monuments, vous serez submergés par la beauté et la tranquillité du paysage qui se déroule devant vos yeux.

Entourés de bois, collines, champs, vous pourrez parcourir le réseau dense de rues qui tourne autour du monastère : à l'est vers le quartier Longuelo de Bergame, à l'ouest vers la vallée de San Martino, au nord vers San Sebastian et les cols de Bastia et de San Vigilio.


Le monastère d’Astino acquiert dans la seconde moitié du XVe siècle des terrains dans toute la province. En 1170 l'église est consacrée, et de 1540 jusqu'à la fin du siècle elle est réformée : l'aile est et les chambres intérieures de l'aile sud sont complétées et l'imposante tour angulaire du sud-ouest, qui encore se dresse dans la vallée, est construite. L'église annexe de Saint-Sépulcre, a une structure particulière en croix de Saint-Antoine (plan avec une nef se terminant dans le transept) modifiée par l'ajout d'un chœur profond pendant la Renaissance. Vous ne trouverez pas un seul, mais trois autels : l’autel majeur, dans une position légèrement surélevée, puis l'autel de Saint-Martin et celui des Évangélistes, tous les deux antérieur à 1140. L'histoire du complexe subit un bouleversement avec l'arrivée de Napoléon, en 1797 : il est supprimé et converti en un hôpital psychiatrique et ensuite en ferme ; en 1923 il est finalement vendu à des particuliers.

En 2007 il est acheté par la Congrégation de la Misericordia Maggiore, qui a entièrement restauré l'église en 2013 et est en train d’achever la restauration du monastère, ressortant à la lumière la beauté de nombreuses salles monastiques et des fresques jusqu'ici cachés sous une épaisse couche de plâtre blanc étalée entre le XIXe et le XXe siècle.

A l'occasion de l'Expo 2015, le monastère a été de nouveau un lieu vivant et très visité : il a été le site de nombreux événements, d’expositions et d’initiatives liées au thème de la nourriture, du vin et de la nutrition en général aux quels ont assisté beaucoup de personnes.

Les grandes pelouses autour des bâtiments religieux ont été pacifiquement remplies par ceux qui voulaient profiter du charme de cette vallée, tandis que les champs environnants sont un bon exemple de comment la biodiversité peut être un moyen concrètement viable dans l'agriculture moderne.

Curiosité

La raffinée Cène, peinte pour le réfectoire du monastère par le florentin Alessandro Allori, est aujourd'hui conservée au Palazzo della Ragione de Bergame.

Continuer

 

Nichée entre la forêt de l'Allegrezza et le col de la Benaglia, la Val d'Astino instille chez ceux qui la visitent un sentiment de paix et de tranquillité.

Le choix fait en 1107 par les moines de Vallombrosa ne doit pas avoir été un hasard : ils décident de construire ici leur monastère et l'église attenante, appelée selon Saint-Sépulcre. Entre ces édifices religieux et la région se crée un lien très étroit, de sorte que le nom Astino est utilisé indistinctement pour désigner la vallée ou le complexe monumental qui s’y trouve.

L'organisation de l'espace rythme, dans ce bout de paradis, même le passage du temps, en le rendant éternel.  Assis sur la grande pelouse entourant le complexe des monuments, vous serez submergés par la beauté et la tranquillité du paysage qui se déroule devant vos yeux.

Entourés de bois, collines, champs, vous pourrez parcourir le réseau dense de rues qui tourne autour du monastère : à l'est vers le quartier Longuelo de Bergame, à l'ouest vers la vallée de San Martino, au nord vers San Sebastian et les cols de Bastia et de San Vigilio.


Le monastère d’Astino acquiert dans la seconde moitié du XVe siècle des terrains dans toute la province. En 1170 l'église est consacrée, et de 1540 jusqu'à la fin du siècle elle est réformée : l'aile est et les chambres intérieures de l'aile sud sont complétées et l'imposante tour angulaire du sud-ouest, qui encore se dresse dans la vallée, est construite. L'église annexe de Saint-Sépulcre, a une structure particulière en croix de Saint-Antoine (plan avec une nef se terminant dans le transept) modifiée par l'ajout d'un chœur profond pendant la Renaissance. Vous ne trouverez pas un seul, mais trois autels : l’autel majeur, dans une position légèrement surélevée, puis l'autel de Saint-Martin et celui des Évangélistes, tous les deux antérieur à 1140. L'histoire du complexe subit un bouleversement avec l'arrivée de Napoléon, en 1797 : il est supprimé et converti en un hôpital psychiatrique et ensuite en ferme ; en 1923 il est finalement vendu à des particuliers.

En 2007 il est acheté par la Congrégation de la Misericordia Maggiore, qui a entièrement restauré l'église en 2013 et est en train d’achever la restauration du monastère, ressortant à la lumière la beauté de nombreuses salles monastiques et des fresques jusqu'ici cachés sous une épaisse couche de plâtre blanc étalée entre le XIXe et le XXe siècle.

A l'occasion de l'Expo 2015, le monastère a été de nouveau un lieu vivant et très visité : il a été le site de nombreux événements, d’expositions et d’initiatives liées au thème de la nourriture, du vin et de la nutrition en général aux quels ont assisté beaucoup de personnes.

Les grandes pelouses autour des bâtiments religieux ont été pacifiquement remplies par ceux qui voulaient profiter du charme de cette vallée, tandis que les champs environnants sont un bon exemple de comment la biodiversité peut être un moyen concrètement viable dans l'agriculture moderne.

Curiosité

La raffinée Cène, peinte pour le réfectoire du monastère par le florentin Alessandro Allori, est aujourd'hui conservée au Palazzo della Ragione de Bergame.